CENT TAMBOURS MILLE TROMPETTES, Premier Site Avant-Gardiste d'Informations et de Promotion du Leadership des Jeunes de l'Afrique et du Monde | CENT TAMBOURS MILLE TROMPETTES, L’Espace « Top-Médiatique » pour une Visibilité rayonnante de vos Produits, Marques, Activités, Œuvres et Services | Présidence de la RD Congo : Félix A. Tshilombo Tshisekedi a-t-il trahi le peuple congolais ou s'est lui-même livré à Joseph Kabila et associés ? | Immigration et Investissements en Afrique : les Chinois moins patrons et ouvriers à outrance pendant que les Occidentaux très largement patrons et rarement ouvriers | Kabila et Gbagbo : deux « Laurent » les plus controversés de l’histoire politique de l’Afrique noire? | SUIVEZ BIENTÔT MAX'ACHATS, LE JEU DES CONSOMMATEURS AVERTIS POUR UN DIVERTISSEMENT SAIN ET D'ÉPANOUISSEMENT EN RD CONGO ET À TRAVERS LE MONDE | Violences xénophobes en Afrique du Sud: comment sauvegarder l'image et l'esprit de ses 3 Prix Nobel de la Paix? | Circulez plus rapidement dans les stations de Métro de Montréal et rattraper plus vite vos autobus de correspondance, en téléchargeant et utilisant l’application « GPEX-MÉTRO » de Montréal (GPEX-MÉTRO de Montréal) | L'Afrique du Sud allège certaines mesures de lutte contre le coronavirus | Réouverture des frontières en RD Congo: la circulation entre Kinshasa et Brazzaville reste limitée | Montée en puissance des tribus en Libye: les Nations Unies et l'Union Africaine interpellées | Angélique Kidjo : « Le problème du racisme, c’est l’ignorance » | Massacre d'Ogossagou au Mali: le rapport de l'ONU met en cause de hauts responsables | Crise politique au Mali: espoir ou désespoir après visite du médiateur nigérian Goodluck Jonathan? | Sommet 5+1 de Poutine sur l'Iran: quid de la participation de Donald Trump? | Angola: le fils de l'ex-président Dos Santos condamné à cinq ans de prison | Le Premier ministre égyptien au Soudan pour discuter du barrage de la Renaissance | Guinée équatoriale: le gouvernement démissionne face à «une possible insolvabilité» du pays | Le Sénat du Burundi à la base d'un rapport des experts recommandant la demande de réparation à la Belgique et à l’Allemagne | Élection présidentielle EU du 3 novembre: Joe Biden a choisi la sénatrice de la Californie Kamala Harris comme colistière pour battre Donald Trump | INFOS COVID-19 au 15 août 2020: 21.157.777 cas à l'échelle mondiale dont 5.313.055 cas aux ÉU et 121.889 cas au Canada | INFOS COVID-19 des deux extrémités provinciales au Canada: Québec: 61 084 cas (5.719 décès) et 0 cas à Nunavut | Le Barça a détecté un cas positif au coronavirus parmi l'un des neuf joueurs qui a débuté la présaison le 12 août 2020

Grand témoignage

L’inoubliable H. Paelinck : 1 milliard $US de chiffre d’affaires en 1985 pour la SCTP (ex-Onatra)

Plus de 2000 pensionnés n’ont pas encore touché leurs décomptes finaux. Curieusement, la moyenne d’âge des agents de cette entreprise publique de catégorie A est de 55 ans

Avec 1 milliard de $US de chiffre d’affaires annuel en 1985 sous la haute direction du belge Honoré Paelinck, la SCTP (ex-Onatra) oscille, depuis plus de 3 ans, entre 3 et 4 millions de $US/mensuel pour un besoin salarial estimé à environ 5 millions $US. Revendiquant 207 millions de dollars pour 40 mois d’arriérés de salaire, les agents de la SCTP viennent d’obtenir le paiement par le gouvernement congolais d'un acompte des 30.000.000 $US dans les prochains jours. (Voir les documents ci-joint).

En dépit de la baisse de l’activité, la SCTP, organisme d’État qui gère tous les ports congolais et tout le trafic ferroviaire et fluvial, compte plus de 8000 agents actifs et environ 13.000 pensionnés à sa charge : une pyramide visiblement inversée. Par ailleurs, plus de 2000 pensionnés n’ont pas encore touché leurs décomptes finaux. Curieusement, la moyenne d’âge des agents de cette entreprise publique de catégorie A est de 55 ans.

Honoré Paelinck fait heureusement l’objet de respect, de considération et de reconnaissance de la part de nombreux fils et filles des agents et cadres de l’ex-Onatra

Humilié et révoqué à tort publiquement sur les antennes de la radio et de la télévision nationales (OZRT) par le président Mobutu en janvier 1986, Honoré Paelinck fait heureusement l’objet de respect, de considération et de reconnaissance de la part de nombreux fils et filles des agents et cadres de l’ex-Onatra, au regard de ses performances dans la gestion de cette entreprise de transport multimodal.

En près de 50 ans, Honoré Paelinck a été tour à tour directeur général des ports, président délégué général de l’ex-Onatra, directeur général de la SNCB (Société nationale des chemins de fer belges), adviseur professionnel des ports et du transport à diverses compagnies et institutions et, de 1985 à maintenant, il est lié à l’Université d’Anvers en qualité de professeur invité.

Honoré Paelinck mérite bien un Prix d’Excellence pour ses performances dans la gestion de l’ex-Onatra pendant près de 15 ans

Somme toute, Honoré Paelinck mérite bien un Prix d’Excellence pour ses performances dans la gestion de l’ex-Onatra pendant près de 15 ans : de 1971 à 1976, directeur Général des Ports, la filiale de l’ex-Onatra qui a géré les ports de Matadi, Kinshasa, Boma et Banana, d’abord, et, ensuite, de 1977à 1985, président-délégué général de l’ex-Onatra. En termes de longévité dans les fonctions de président délégué général, Honoré Paelinck se classe deuxième, après Paul Charles, le tout premier président à la création de cette entreprise (1935-1951).

 


Retour à la liste

Tribune d'actualités