CENT TAMBOURS MILLE TROMPETTES, Premier Site Avant-Gardiste d'Informations et de Promotion du Leadership des Jeunes de l'Afrique et du Monde | CENT TAMBOURS MILLE TROMPETTES, L’Espace « Top-Médiatique » pour une Visibilité rayonnante de vos Produits, Marques, Activités, Œuvres et Services | Présidence de la RD Congo : Félix A. Tshilombo Tshisekedi a-t-il trahi le peuple congolais ou s'est lui-même livré à Joseph Kabila et associés ? | Immigration et Investissements en Afrique : les Chinois moins patrons et ouvriers à outrance pendant que les Occidentaux très largement patrons et rarement ouvriers | Kabila et Gbagbo : deux « Laurent » les plus controversés de l’histoire politique de l’Afrique noire? | SUIVEZ BIENTÔT MAX'ACHATS, LE JEU DES CONSOMMATEURS AVERTIS POUR UN DIVERTISSEMENT SAIN ET D'ÉPANOUISSEMENT EN RD CONGO ET À TRAVERS LE MONDE | Violences xénophobes en Afrique du Sud: comment sauvegarder l'image et l'esprit de ses 3 Prix Nobel de la Paix? | Circulez plus rapidement dans les stations de Métro de Montréal et rattraper plus vite vos autobus de correspondance, en téléchargeant et utilisant l’application « GPEX-MÉTRO » de Montréal (GPEX-MÉTRO de Montréal) | L'Afrique du Sud allège certaines mesures de lutte contre le coronavirus | Réouverture des frontières en RD Congo: la circulation entre Kinshasa et Brazzaville reste limitée | Montée en puissance des tribus en Libye: les Nations Unies et l'Union Africaine interpellées | Angélique Kidjo : « Le problème du racisme, c’est l’ignorance » | Massacre d'Ogossagou au Mali: le rapport de l'ONU met en cause de hauts responsables | Crise politique au Mali: espoir ou désespoir après visite du médiateur nigérian Goodluck Jonathan? | Sommet 5+1 de Poutine sur l'Iran: quid de la participation de Donald Trump? | Angola: le fils de l'ex-président Dos Santos condamné à cinq ans de prison | Le Premier ministre égyptien au Soudan pour discuter du barrage de la Renaissance | Guinée équatoriale: le gouvernement démissionne face à «une possible insolvabilité» du pays | Le Sénat du Burundi à la base d'un rapport des experts recommandant la demande de réparation à la Belgique et à l’Allemagne | Élection présidentielle EU du 3 novembre: Joe Biden a choisi la sénatrice de la Californie Kamala Harris comme colistière pour battre Donald Trump | INFOS COVID-19 au 15 août 2020: 21.157.777 cas à l'échelle mondiale dont 5.313.055 cas aux ÉU et 121.889 cas au Canada | INFOS COVID-19 des deux extrémités provinciales au Canada: Québec: 61 084 cas (5.719 décès) et 0 cas à Nunavut | Le Barça a détecté un cas positif au coronavirus parmi l'un des neuf joueurs qui a débuté la présaison le 12 août 2020

Grand témoignage

Prédation, corruption, immoralité, misère et pauvreté en RD Congo : F. Tshisekedi invité à démissionner au plus tard le 30 juin 2022

C’est un réquisitoire sévère et apocalyptique contre Félix Tshisekedi Tshilombo, à la tête de la République démocratique du Congo depuis plus de 40 mois.

Le président de l’association « DYNAMIQUE IMPUNITÉ ZÉRO » (DIZ), Grâce Tshiunza Tantamika, le président de l’organisation politique « LEVONS-NOUS ET BÂTISSONS » (LEBAT), Alain Bolodjwa Ibola et le porte-parole et cofondateur du mouvement politique « MISSION NOUVELLE » (MN), Claude Kazadi Lubatshi ont rédigé et signé une déclaration commune à l’attention des Congolais et de la communauté internationale sur l’État de la nation congolaise et les perspectives électorales : substantiellement, c’est un réquisitoire sévère et apocalyptique contre Félix Tshisekedi Tshilombo, à la tête de la République démocratique du Congo depuis plus de 40 mois.

Au regard de la montée de la prédation, de l’immoralité dans le chef des gouvernants congolais, le degré sans précédent de la pauvreté et de la misère, ces trois organisations exigent la démission de Félix Tshisekedi Tshilombo, au plus tard le 30 juin 2022. Au cas contraire, ajoutent-ils dans leur déclaration, la population s’organisera pour obtenir le départ de ce dernier du sommet de l’État et un audit général sur les comptes du pays.

Ci-dessous l’intégralité de la déclaration commune.

 

DÉCLARATION COMMUNE 
« DYNAMIQUE IMPUNITÉ ZÉRO » (DIZ), « LEVONS-NOUS ET BÂTISSONS » (LEBAT) ET MISSION NOUVELLE (MN)
À LA NATION CONGOLAISE ET À LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE
- ÉTAT DE LA NATION ET PERSPECTIVES ÉLECTORALES - 
 
Nous, Association « Dynamique impunité zéro » (DIZ), représentée par Monsieur Grâce Tshuinza Tantamika, Organisation politique « Levons-Nous et Bâtissons » (LEBAT), représentée par Monsieur Alain Bolodjwa Ibola, et Mouvement sociopolitique « Mission Nouvelle » (MN), représentée par Monsieur Claude Kazadi Lubatshi, 
40 mois après l’exercice du pouvoir par Monsieur Félix Tshisekedi Tshilombo, appuyé dans la gouvernance institutionnelle successivement par le Front commun pour le Congo (FCC) et l’Union Sacrée, 
 
I. CONSTATONS CE QUI SUIT :
 
1. Que Monsieur Félix Tshisekedi Tshilombo s’appuie politiquement sur l’Union Sacrée,  constituée essentiellement des caciques des pouvoirs précédents, des prédateurs, des auteurs de crimes économiques odieux, crimes de guerre et crime de génocide, de 1990 à ce jour : des acteurs politiques ayant principalement contribué à la complexité et l’enracinement de la crise qui secoue gravement la République démocratique du Congo (RD Congo);
 
2. Visiblement et incontestablement, Monsieur Félix Tshisekedi Tshilombo s’est transformé en monarque absolu de droit divin-propriétaire de la RD Congo avec droit et pouvoir exclusif de blanchir, selon ses humeurs, besoins ou visés politiques, des criminels politiques, économiques et de guerre;
 
3. Que Monsieur Félix Tshisekedi Tshilombo a violé intentionnellement la constitution du pays aux premières heures de son mandat, (a) en sanctionnant par des ordonnances présidentielles de nombreux étrangers d’origine congolaise à des postes de souveraineté et de haute responsabilité non sans conflit d’intérêt et (b) en assumant les prérogatives gouvernementales dans l’accomplissement des activités du controversé Programme présidentiel de 100 jours : il a ainsi fait fonctionner, non sans conséquences fâcheuses, deux institutions (le président de la République et le gouvernement) dans une seule (le président de la République) : du jamais vu et vécu au monde;
 
4. Que Monsieur Félix Tshisekedi Tshilombo s’est remarquablement révélé passionné de la dictature, en dépit de ses 40 ans de majorité d’âge dans les récitations des versets et louanges en faveur de la démocratie : en moins de 5 ans, Monsieur Tshisekedi Tshilombo a fortement concentré, centralisé et personnalisé le pouvoir d’État, en inféodant, directement ou indirectement, par abus et avantages du pouvoir, la justice et les hauts magistrats, les responsables des confessions religieuses, sans oublier les principaux clubs sportifs de Kinshasa et groupes musicaux ou artistiques qui rehaussent le culte de la personnalité en son profit;
5. Que Monsieur Félix Tshisekedi Tshilombo et ses sociétaires de l’Union sacrée remettent en cause la possibilité de développer la RD Congo et d’améliorer les conditions de naissance, d’existence, de vie et de travail des Congolaises et Congolais au cours d’un mandat présidentiel de 5 ans sous prétexte que Mobutu et les deux Kabila  ont détruit le pays pendant plus de 50 ans. Pourtant, concourant pour la présidence de la république en décembre 2018, Monsieur Félix Tshisekedi Tshilombo savait personnellement bel et bien que son programme de gouvernance devait s’étaler en exercice sur 5 ans et non sur 50 ans : c’est clair et net que la durée d’un mandat présidentiel en RD Congo n’est pas cinquantennal;
 
6. Que Monsieur Tshisekedi Tshilombo, commandant suprême des Forces armées de la RD Congo (FARDC), et son gouvernement sont dans l’incapacité avérée d’assurer, de façon permanente et efficace, la sécurité des personnes et de leurs biens en RD Congo, notamment à l’Est du pays marqué quotidiennement par des tueries, des massacres, des viols, des pillages, des mouvements sans fin des populations angoissées, spécialement au Nord-Kivu et en Ituri, en dépit de l’instauration et des multiples prorogations de l’État d’urgence; 
 
7. Que Monsieur Félix Tshisekedi Tshilombo et ses accompagnateurs institutionnels dont le gouvernement pataugent et tâtonnent dans la gestion des affaires publiques en entrainant dans leur sillage une pauvreté sans précédent et une misère indescriptible de la grande majorité des populations congolaises : rareté ou quasi inexistence des transports en commun pour le déplacement par route, avion, bateau et rail, rareté des produits de première nécessité, perte drastique du pouvoir d’achat et hausse exponentielle des prix des biens et services sur le marché à travers l’ensemble du territoire national, précarité de la fourniture de l’eau potable, de l’énergie électrique, malnutrition, sous-alimentation, absence de soins de santé, mauvaise qualité de l’enseignement primaire, secondaire, supérieur et universitaire, scolarisation corrompue, environnement physique malsain, etc.;
 
8. Que Monsieur Félix Tshisekedi Tshilombo est co-responsable de la crise aigüe et multiforme qui secoue le pays et a davantage transformé des millions de congolais en simples habitants en quête effrénée des voies et moyens pour quitter la mère-patrie, partir ailleurs et intégrer des communautés bien dirigées et bien organisées où les sueurs de leurs fronts ne pourront rencontrer leurs larmes : des communautés où la protection des droits humains est diversement garantie, du plus vieux chômeurs au plus expérimentés travailleurs;
 
9. Que Monsieur Félix Tshisekedi Tshilombo et ses proches collaborateurs, comme jamais auparavant, ont brillé et brillent encore dans la prédation, l’enrichissement sans cause, l’immoralité, le clientélisme, le favoritisme, le trafic d’influence et sont cités de façon répétitive dans des détournements et scandales financiers à plus de six chiffres et en dollar américain, en contradiction criante avec le slogan interpellateur, mobilisateur et moralisateur « le peuple d’abord » : pourquoi et sur base de quel critérium ou quels avantages comparatifs le directeur général d’une entreprise étrangère Afriland First Bank, en l’occurrence le regretté camerounais Souaibou Abary a été aligné en tête de la liste des opérateurs économiques accompagnant Monsieur Félix Tshisekedi Tshilombo lors de son premier voyage aux États-Unis d’Amérique, en mars 2019? À qui ce regretté banquier camerounais aurait remis un cadeau de 50.000$US (cinquante mille dollars américains) en espèces, à la présidence de la république aux premières heures de la prise du pouvoir par Monsieur Félix Tshisekedi Tshilombo? De nombreux prête-noms auraient été utilisés pour l’achat des biens immobiliers et autres dans des pays européens dont le Royaume de Belgique;
 
10. Que Monsieur Félix Tshisekedi Tshilombo et les autres animateurs des institutions actuelles  agissent généralement pour leurs intérêts égoïstes et non pour améliorer durablement les conditions de naissance, de vie et d’existence des Congolais : à titre d’exemple, les dépassements budgétaires monstrueux et répétitifs de l’institution « président de la République » (jusqu’à plus de 1400%), la ponction des deniers publics lors de l’exécution des projets ainsi que la création de nombreux programmes et structures extraconstitutionnels et budgétivores à l’exemple du controversé Programme présidentiel de 100 jours : tous ces faits de malversations financières n’ont jamais été inscrits dans l’agenda du soit disant « rigoureux » inspecteur général des finances, actuellement en fonction;
 
11. Que Monsieur Félix Tshisekedi Tshilombo, dans sa posture de monarque absolu-propriétaire de la RD Congo, d’abord, et dans sa logique de centralisation et de concentration excessive du pouvoir d’État, ensuite, a brillé dans le gaspillage du trésor public par l’accomplissement de plus d’une centaine de missions à l’étranger (accompagné inutilement d’une suite éléphantesque), l’organisation de nombreuses activités de prestige et la distribution de divers dons présidentiels que la RD Congo ne peut se permettre au moment où elle est classée au bas de l’échelle du développement humain, d’une part, et 27 millions des Congolais sont en état de faim critique, d’autre part; 
 
12. Que Monsieur Félix Tshisekedi Tshilombo, toujours dans sa posture de monarque absolu-propriétaire de la RD Congo, avait même intentionnellement et publiquement violé la mesure du couvre-feu sanitaire qu’il avait lui-même décrété, du moment où tous les Congolaises et Congolais demeuraient cloitrés à domicile; 
 
13. Que Monsieur Félix Tshisekedi Tshilombo, dans ses visées de monarque absolu-propriétaire de la RD Congo, d’abord, et dans sa logique de centralisation et de concentration excessive du pouvoir d’État, a occasionné de profondes dissonances entre les Congolais, les divisions ethniques et tribales à travers un pays dangereusement en voie d’émiettement;
 
14. Que Monsieur Félix Tshisekedi Tshilombo, toujours dans ses visées de monarque absolu-propriétaire de la RD Congo, d’abord, et dans sa logique de centralisation et de concentration excessive du pouvoir d’État, ensuite, vient de réussir sa première parodie électorale, en faisant élire quasi-totalement les sociétaires de l’Union sacré à la tête des provinces;
 
15. L’émergence sans précédent de fils à Papa profiteur des richesses du pays en lieu et place des fils à Papa travailleurs, inventeurs ou créateur des biens et services en faveur des populations congolaises;
 
16. À la suite de la défaillance au sommet de l’État, l’émergence spectaculaire d’une jeunesse hautement déboussolée, fanatisée et auto-parrainant son échec dans la vie, son cortège de malheurs, son extrême pauvreté et sa misère noire : illisibilité, invisibilité et précarité de l’avenir ou de la vie de parent, de responsable de famille ou de ménage, au-delà de 40 ans!
 
17. Qu’ au lieu d’être une citadelle du triomphe démocratique, des bâtisseurs et de l'harmonie, la RD Congo est aujourd’hui caractérisée par une démocratie confisquée et embrouillée, d'en haut, par une certaine élite et les politiques, et caricaturée quotidiennement, d'en bas, par une population chosifiée en quête perpétuelle de son salut, d'un système politique sûr garantissant à tous les Congolais une prospérité et un bien-être durable à partager constamment avec les autres peuples de la planète.
 
18. Que Messieurs Félix Tshisekedi Tshilombo et les sociétaires de l’Union sacrée ont fait davantage de la RD Congo un trou noir d’absence de paix et d’harmonie sociale où les stratégies de nature discriminatoires et les manœuvres politiques prennent toute la nation en otage et réduisent drastiquement les chances du développement durable de la RD Congo ainsi que l’organisation prochaines des élections à tous les niveaux, à l’horizon 2023.
 
À la lumière de ce qui précède et
 
II. SACHANT QUE : 
 
1. Les Hommes naissent égaux et sont tous périssables généralement par la volonté de la nature et de son créateur;
 
2. Par cette message écrit et signé dans une approche démocratique par trois responsables de trois organisations sociopolitiques de la RD Congo, ce sont des millions de congolais et des sans-voix qui expriment leurs attentes et leur exaspération vis-à-vis de la gouvernance en cours; 
 
3. Dans son sens le plus sacré, le plus universel, le plus étendu et le plus profond, une loi est à la fois l’expression de la volonté, de la hauteur intellectuelle et de la sagesse des morts ou les ancêtres, des vivants que nous sommes et des générations futures;
 
4. Monsieur Félix Tshisekedi Tshilombo a violé intentionnellement, par défi politique et de façon répétée la Constitution de la RD Congo, notamment en ses articles 10, 11, 91, 164, 165, 213 et 214;
 
5. La RD Congo n’appartient à personne, ni à un parti ou un regroupement politique ou encore une coalition maffieuse, encore moins à un acteur politique quels que soient son âge, sa profession, son borne politique, ses origines familiales, sa tribu ou sa race;
 
6. La RD Congo n’a plus la dimension  géographique d’il y a 62 ans : elle est aujourd’hui un espace numérique très vaste avec plus de 2.345.409 kilomètres-carrés, un espace très ouvert et surtout imprévisible d’où et où s’expriment des millions des Congolaises et Congolais, d’une part, et se coalisent des efforts nationaux et multinationaux en matière scientifique, technique et technologique, d’autre part. À titre d’exemple, lors de l’assaut post-électoral américain du Capitole le 6 janvier 2021 par les partisans de Donald Trump, en dehors de l’usage des forces spéciales américaines,  exceptionnellement la suspension et le blocage  des comptes Twitter et Facebook,  de Donald Trump qui avait principalement concouru à anéantissement de la capacité de nuisance et à la réduction au silence de ce dernier et ses partisans : l’orgueil et l’entêtement  dans la gestion des biens publics en violations répétées des lois de la république n’est servent à rien. 
 
7. S’appuyant sur des alliés responsables de la crise multiforme qui chosifient les populations congolaises, Félix Tshisekedi Tshilombo est incapable, par sa mauvaise gouvernance sur fond des effets persistants de la crise sanitaire à la Covid 19 et de lourdes conséquences économiques de la guerre actuelle en Ukraine, d’aller jusqu’au bout de la lutte contre l’impunité, d’abord, d’améliorer les conditions de naissance, d’existence et de vie des Congolais, ensuite; et d’assurer durablement le développement humain, conformément aux agendas internationaux en vigueur, enfin;
 
8. Tous les signes et manifestations de la fraude électorale prochaine sont maintenant apparents et brillent aux yeux de tous comme la lune et les étoiles la nuit :  tout le décor est ainsi planté pour l’organisation des élections présidentielle et législatives en faveur d’une personne incapable de replacer la RD Congo sur l’orbite et la trajectoire du développement durable, de la justice, de la paix et de la concorde nationale;
 
9. La très grande majorité des Congolaises et Congolais sont plongés actuellement sur l’ensemble du territoire national dans une situation d’animalité existentielle, d’invisibilité, d’illisibilité et de précarité de l’avenir proche;
 
10. Les détenteurs de l’impérium actuels ne sont pas les seuls capables et n’ont pas le monopole de savoir parfaitement interpréter le diable et/ou le bon Dieu
 
 
III. EXIGEONS VIVEMENT :
 
En faveur du peuple congolais, en RD Congo et à l’étranger,
1. La démission de Monsieur Félix Tshisekedi Tshilombo, autorité morale de l’Union sacrée, pour (a) prédation exponentielle et dilapidation excessives des deniers publics, (b) politisation et mise sous dépendance  de la magistrature, des cours et tribunaux, (c) politisation et inféodation excessive de la Commission électorale nationale indépendante, et (d) désorientation et corruption de la jeunesse, avenir du pays et moteur de développement, afin de pouvoir procéder librement à l’audit général de l’État congolais, à la suite d’un dialogue politique inclusif et d’alternance véritable au plan institutionnel : jusqu’au 30 juin 2022, au moins 100.000 signatures seront récoltées pour exiger la démission de Monsieur Félix Tshisekedi Tshilombo au cas où ce dernier ne le fait pas de façon spontanée ou personnelle avant a date précitée.
 
Nous en appelons vivement au bon sens et à une très haute responsabilité morale, intellectuelle et spirituelle de Monsieur Félix Tshisekedi Tshilombo devant l’histoire de l’humanité, du monde et des peuples : incontestablement, la terre continuera à tourner aussi en sa faveur après sa démission de la présidence de la RD Congo
 
Au demeurant, clochardisées à outrance, prises comme l’opposée de l’humanité, dénoncées et reniées plus d’une fois par Monsieur Félix Tshisekedi Tshilombo, l’armée et la police sont appelées à demeurer apolitiques, impartiales et, surtout, à ne pas protéger les auteurs de leur misère noire, leur extrême pauvreté, leur déshonneur aux fronts et sur la place publique.
 
À tous les pays étrangers choisis comme seconde patrie par des millions de congolais, 
1. Assistance véritable et sans hypocrisie aux populations congolaises, en appuyant toute démarche visant le triomphe véritable de la démocratie, de la bonne gouvernance, de la justice indépendante et sociale ainsi que le développement humain et durable en RD Congo, en harmonie avec le monde entier.
 
2. Mise en application des mesures adéquates susceptibles de garantir mutatis mutandis une meilleure répartition du revenu national en RD Congo, d’une part, et la protection ou la rétention des masses monétaires importantes échappant, par la solidarité des Congolais de la diaspora , aux gestionnaires crédibles et économies florissantes de l’Europe ou de l’Amérique pour de  longues et grosses poches d’affairistes politiques en RD Congo, d’autres part.
 
Aux compatriotes congolais,
 
Avec votre concours, nous arracherons page par page le recueil des actes de bassesse politique, de trahison patriotique et de mauvaise gouvernance ayant jalonné l’histoire sociopolitique et économique de notre pays.
 
Nous visons une révolution d’intelligence et un changement tranquille, grâce aux nombreux savants congolais négligés et étouffés se trouvant en RD Congo et à l’étranger : sociologues, démographes, ingénieurs, informaticiens, biologistes, chimistes, physiciens, mathématiciens, médecins, pharmaciens, psychologues, agronomes, stratèges politiques, écrivains, communicateurs et hommes d’affaires de haute facture sont associés à cette démarche.
 
À la jeunesse ambitieuse de la RD Congo,
 
L'Histoire ne se choisit pas des Acteurs.
On se fait soi-même Acteur de l'Histoire.
 
Cependant, en ce troisième millénaire tumultueux de très grande imprévisibilité naturelle et artificielle, il est plus rassurant, plus responsable et, surtout, plus averti d'être Acteur et Porteur d'une Histoire reflétant  Grandeur, Valeur, Qualité et Prospérité d'un Peuple.
 
Voilà, en substance, notre voie de sortie de la crise multiforme persistante en RD Congo : la démission de Félix Tshisekedi Tshilombo de la présidence de la république est incontestablement une piste de solution qui permettra aux populations congolaises de jouir rapidement et pleinement des biens, gains et richesses de leur pays, la RD Congo
Voilà notre façon d’aider aussi Monsieur Félix Tshisekedi Tshilombo et ses sociétaires de l’Union sacrée à libérer la vie politique de la RD Congo, le présent et l’avenir du peuple congolais.
 
 
Fait et adopté, le  22 mai 2022
 
Grâce Tshiunza Tantamika
Pour « DYNAMIQUE IMPUNITÉ ZÉRO»
 
Alain Bolodjwa Ibola
Pour LEBAT
 
Claude Kazadi Lubatshi
Pour MISSION NOUVELLE


Retour à la liste

Tribune d'actualités