CENT TAMBOURS MILLE TROMPETTES, Premier Site Avant-Gardiste d'Informations et de Promotion du Leadership des Jeunes de l'Afrique et du Monde | CENT TAMBOURS MILLE TROMPETTES, L’Espace « Top-Médiatique » pour une Visibilité rayonnante de vos Produits, Marques, Activités, Œuvres et Services | Présidence de la RD Congo : Félix A. Tshilombo Tshisekedi a-t-il trahi le peuple congolais ou s'est lui-même livré à Joseph Kabila et associés ? | Immigration et Investissements en Afrique : les Chinois moins patrons et ouvriers à outrance pendant que les Occidentaux très largement patrons et rarement ouvriers | Kabila et Gbagbo : deux « Laurent » les plus controversés de l’histoire politique de l’Afrique noire? | SUIVEZ BIENTÔT MAX'ACHATS, LE JEU DES CONSOMMATEURS AVERTIS POUR UN DIVERTISSEMENT SAIN ET D'ÉPANOUISSEMENT EN RD CONGO ET À TRAVERS LE MONDE | Violences xénophobes en Afrique du Sud: comment sauvegarder l'image et l'esprit de ses 3 Prix Nobel de la Paix? | Circulez plus rapidement dans les stations de Métro de Montréal et rattraper plus vite vos autobus de correspondance, en téléchargeant et utilisant l’application « GPEX-MÉTRO » de Montréal (GPEX-MÉTRO de Montréal) | L'Afrique du Sud allège certaines mesures de lutte contre le coronavirus | Réouverture des frontières en RD Congo: la circulation entre Kinshasa et Brazzaville reste limitée | Montée en puissance des tribus en Libye: les Nations Unies et l'Union Africaine interpellées | Angélique Kidjo : « Le problème du racisme, c’est l’ignorance » | Massacre d'Ogossagou au Mali: le rapport de l'ONU met en cause de hauts responsables | Crise politique au Mali: espoir ou désespoir après visite du médiateur nigérian Goodluck Jonathan? | Sommet 5+1 de Poutine sur l'Iran: quid de la participation de Donald Trump? | Angola: le fils de l'ex-président Dos Santos condamné à cinq ans de prison | Le Premier ministre égyptien au Soudan pour discuter du barrage de la Renaissance | Guinée équatoriale: le gouvernement démissionne face à «une possible insolvabilité» du pays | Le Sénat du Burundi à la base d'un rapport des experts recommandant la demande de réparation à la Belgique et à l’Allemagne | Élection présidentielle EU du 3 novembre: Joe Biden a choisi la sénatrice de la Californie Kamala Harris comme colistière pour battre Donald Trump | INFOS COVID-19 au 15 août 2020: 21.157.777 cas à l'échelle mondiale dont 5.313.055 cas aux ÉU et 121.889 cas au Canada | INFOS COVID-19 des deux extrémités provinciales au Canada: Québec: 61 084 cas (5.719 décès) et 0 cas à Nunavut | Le Barça a détecté un cas positif au coronavirus parmi l'un des neuf joueurs qui a débuté la présaison le 12 août 2020

Grand témoignage

Appel de Félix Tshisekedi: pour des consultations « éthiques » et bien au-delà de l’Esprit de Genève…

Un constat majeur et traumatisant est aujourd’hui tiré de la gestion des affaires publiques en République démocratique du Congo (RD Congo) : paraphrasant Félix Tshisekedi, la pauvreté et la misère accablent et rongent encore les populations congolaises

De l’Hôtel Warwick de Genève, le 9 novembre  2018 à la Cité de l’Union africaine à Kinshasa, le 23 octobre 2020, en passant par Hôtel Séréna de Nairobi, le 23 novembre 2018, beaucoup d’eau a visiblement coulé sous les ponts. Malheureusement, un constat majeur et traumatisant est aujourd’hui tiré de la gestion des affaires publiques en République démocratique du Congo (RD Congo) : paraphrasant Félix Tshisekedi, la pauvreté et la misère accablent et rongent encore les populations congolaises. Cela est dû aux stratégies de survie politiques et de positionnement individuel, l’égoïsme, à la cupidité, à la mauvaise foi, au manque de sincérité et au contreproductif jeu de cache-cache entretenu en majorité par les acteurs du FCC. Malheureusement, la responsabilité incombe publiquement et socialement au magistrat suprême, Félix Tshisekedi.

Reconnaissant le peuple congolais comme son premier et naturel allié et rappelant la persistance de profondes dissonances ou divergences de vues et de méthodes de gestion au sein de la coalition CACH-FCC, le président Félix Tshisekedi a, en effet, décidé de mettre fin, en deux temps, à cette alliance contre-productive

Vendredi 23 octobre dernier, reconnaissant le peuple congolais comme son premier et naturel allié et rappelant la persistance de profondes dissonances ou divergences de vues et de méthodes de gestion au sein de la coalition CACH-FCC, le président Félix Tshisekedi a, en effet, décidé de mettre fin, en deux temps, à cette alliance contre-productive: (1) annonce des consultations nationales, d’abord, et (2) requiem pour la coalition CACH-FCC, ensuite.

Il est autorisé de croire que les consultations nationales annoncées par le président Félix Tshisekedi ne constituent pas une suite ou un remix de la rencontre de Genève

Au stade actuel, il est autorisé de croire que les consultations nationales annoncées par le président Félix Tshisekedi ne constituent pas une suite ou un remix de la rencontre de Genève. Dans la mesure où ladite rencontre regroupait majoritairement des acteurs responsables de la crise aigue et multiforme  qui,  depuis plus d'une décennie, avilit, appauvrit et rend davantage misérables et vulnérables d’aimables populations congolaises.

Il est, en effet, mieux indiquer que le président Félix Tshisekedi consulte, au sein de la classe politique et de la société civile, en RD Congo et à l’étranger, des intelligences ou forces nouvelles et irréprochables, des personnes véritablement acquises au changement

Ainsi dit, organiser des consultations nationales qui visent réellement et véritablement le changement démocratique par l’amélioration les conditions de vie et d’existence des populations congolaises suppose la rupture avec l’ordre actuel encore sous contrôle des criminels économiques et de guerre opérant contre les intérêts du peuple. Car, il est incontestablement question de mettre définitivement un terme à la phase de destruction du pays et de retrousser à l’unisson les manches pour le travail, le développement rapide et durable.  Il est, en effet, mieux indiquer que le président Félix Tshisekedi consulte, au sein de la classe politique et de la société civile, en RD Congo et à l’étranger, des intelligences ou forces nouvelles et irréprochables, des personnes véritablement acquises au changement, afin d’éradiquer effectivement la prédation et rétablir pleinement les valeurs éthiques dans la gestion des affaires publiques.


Retour à la liste

Tribune d'actualités