CENT TAMBOURS MILLE TROMPETTES, Premier Site Avant-Gardiste d'Informations et de Promotion du Leadership des Jeunes de l'Afrique et du Monde | CENT TAMBOURS MILLE TROMPETTES, L’Espace « Top-Médiatique » pour une Visibilité rayonnante de vos Produits, Marques, Activités, Œuvres et Services | RD Congo : l'opposant historique Etienne Tshisekedi a-t-il réalisé son rêve majeur ? | Immigration et Investissements en Afrique : les Chinois moins patrons et ouvriers à outrance pendant que les Occidentaux très largement patrons et rarement ouvriers | Kabila et Gbagbo : deux « Laurent » les plus controversés de l’histoire politique de l’Afrique noire? | MOIS DE L’HISTOIRE DES AFRO-AMÉRICAINS : MICHELLE ET BARACK OBAMA, MEILLEUR COUPLE DU QUINQUENNAT 2011-2016 | Massacre à grande échelle à Tshimbulu dans la province du Kasaï-Central en RD Congo: plus de 60 morts! | RD Congo : la MONUSCO condamne fermement les violences récurrentes dans les provinces du Kasaï | RD Congo/Bruxelles : Les familles biologique et politique d’Etienne Tshisekedi en conférence de presse ce lundi 13 février 2017 | RCA: la Minusca intervient en force contre une colonne de l'ex-mouvement rebelle « Seleka » | Gambie : départ en exil de Yahya Jammeh, après 22 ans de dictature | Par voie référendaire, les Suisses acceptent de faciliter la naturalisation des petits-enfants d’immigrés | Sondage « Élysée 2017 » : « Penelope gate » fragilise le candidat des Républicains (Droite francaise), François Fillon | Frank-Walter Steinmeier, le nouveau président allemand (poste essentiellement honorifique) | La Corée du Nord a tiré son premier missile depuis l'élection de Trump | MOIS DE L’HISTOIRE DES AFRO-AMÉRICAINS : MICHELLE ET BARACK OBAMA, MEILLEUR COUPLE DU QUINQUENNAT 2011-2016 | Parti Libéral du Canada/Québec : Cocktail de la Commission du multiculturalisme ce 17 février 2017 à la Plaza situé au 420, Sherbrooke-Ouest à Montréal Centre-ville (Métro Place des Arts) | Leadership féminin à grand impact : Mamie Selemona Lokota, plus qu’efficace et toujours en action au Québec! | Leadership féminin à grand impact : Kathia St-Victor, jeune entrepreneure, multi-visionnaire et fondatrice du Salon des Jeunes Entrepreneurs International | La 1ère édition du Programme Montréal-CAN (PROMONT-CAN/Gabon 2017) initié par « CTMT s.a.r.f. » et parrainé par l’Ambassade du Gabon au Canada, a été clôturée à l’espace Mushagalusa le 5 février 2017 sous la musique du Cameroun, Champion | Circulez plus rapidement dans les stations de Métro de Montréal et rattraper plus vite vos autobus de correspondance, en téléchargeant et utilisant l’application « GPEX-MÉTRO » de Montréal (GPEX-MÉTRO de Montréal) | FIL'ACTION, Partenaire sûr de l’entreprenariat et de la créativité africains à Montréal | NÉCROLOGIE : Décès inopiné de Maître BOKUMA ETIKE Nestor, avocat près la Cour d'Appel de Kinshasa/Gombe et Procureur général de la République honoraire. Paix éternelle à l’âme de l’Illustre disparu et condoléances à la famille éprouvée | Banque numéro UN en RD Congo, RAWBANK élue parmi les Meilleures Banques en Afrique pour l’année 2016 | Banque numéro UN en RD Congo, RAWBANK élue parmi les Meilleures Banques en Afrique pour l’année 2016 | Banque numéro UN en RD Congo, RAWBANK élue parmi les Meilleures Banques en Afrique pour l’année 2016

Grand témoignage

Guillaume Soro, personnalité la plus chanceuse de la CAN 2015

Le 20 janvier 2015 débutait l’aventure des « éléphanteaux » qui, en quelques jours, avaient grandi au rythme de la farine sous l’effet de la levure et ont pu, par leurs défenses d’ivoire, franchir successivement le premier tour, les quarts de finale, les demi-finales et étonner, enfin, toute l’Afrique en remportant, le 8 février 2015, face aux Blacks Stars du Ghana, la finale de la CAN 2015 par 9 tirs au but marqués contre 8, à l’issue de 120 minutes de score blanc. Sacrés Éléphants!

La côte d’Ivoire n’était pas comptée parmi les équipes favorites de la CAN 2015. La plus grande majorité d’amoureux du football le savait et l’affirmait tout haut. À la place des éléphants, l’opinion internationale voyait plus des « éléphanteaux nouveaux nés » engagés dans une rude compétition où ils devaient se battre contre les animaux les plus sauvages, les plus dévorants…y compris le roi de la forêt.

Le 20 janvier 2015 débutait l’aventure des « éléphanteaux » qui, en quelques jours, avaient grandi au rythme de la farine sous l’effet de la levure et ont pu, par leurs défenses d’ivoire, franchir successivement le premier tour, les quarts de finale, les demi-finales et étonner, enfin, toute l’Afrique en remportant, le 8 février 2015, face aux Blacks Stars du Ghana, la finale de la CAN 2015 par 9 tirs au but marqués contre 8, à l’issue de 120 minutes de score blanc. Sacrés Éléphants!

Parmi les hommes les plus heureux de la CAN 2015 figurent le onze ivoirien, mais surtout deux quadragénaires, l’un français et l’autre ivoirien. Il s’agit bel et bien d’Hervé Renard, sélectionneur de l’équipe nationale, et Guillaume Kigbafori Soro, le jeune président de l’Assemblée nationale de la Côte d’Ivoire. Pays organisateur à la sauvette, la Guinée équatoriale fait aussi partie des heureux de la CAN 2015 : par une recette politique et socioéconomique exceptionnelle qui, en dépit de l’appel au boycott de la « CAN 2015 made Obiang » lancé par l’opposition,  a permis à l’infiniment « petite Guinée Équatoriale » de relever, à la manière d’«infiniment grands managers », le défi de l’organisation de la Coupe des Nations de Football, le plus grand rendez-vous sportif de l’année 2015 en Afrique. Une CAN riche en couleurs et en surprises en seulement deux mois de préparation, après que le Maroc a décliné, en novembre 2014, l’organisation de cette compétition internationale de football en raison des risques de contamination au virus d’Ébola.

Hervé Renard est l’unique sélectionneur professionnel ayant remporté deux CAN en l’espace de 4 ans : une CAN en faveur d’un pays anglophone, la Zambie, et une autre au profit d’un pays francophone, la Côte d'Ivoire. Sans doute, il serait le meilleur sélectionneur /Football Afrique de la décennie 2011-2020

Premier sur les regards du monde et quasi-inconnu en tant que joueur, l’entraîneur français Hervé Renard présente un profil attrayant, un historique remarquable sur le football et passe, désormais, pour une solution magique et un symbole de la réussite et du succès à la CAN. À son actif, bien des exploits en compétition continentale : nommé en 2008 à la tête de l'équipe de Zambie, il avait réussi à atteindre les quarts de finale de la CAN 2010, une première depuis quatorze ans. Il a remporté deux Coupes d'Afrique des nations avec les « chipolopolos » de la Zambie en 2012 et avec les « Éléphants » de la Côte d'Ivoire en 2015.Il est aujourd’hui l'un des entraîneurs français les mieux réputés de l'histoire.

Mieux que le polyvalent et l’intercontinental français Claude Leroy, Hervé Renard est l’unique sélectionneur professionnel ayant remporté deux CAN en l’espace de 4 ans : une CAN en faveur d’un pays anglophone et une autre au profit d’un pays francophone. Sans doute, il serait le meilleur sélectionneur /Football Afrique de la décennie 2011-2020.

Guillaume Soro a été à la hauteur d’un fanatique des Éléphants vainqueurs… dans l’avion, au restaurant de l’hôtel, au vestiaire, surtout, à la tribune d’honneur et sur l’aire de jeu du stadium de Bata

Le second plus heureux, c’est Guillaume Kigbafori Soro, une icône du leadership des jeunes en Afrique. Originaire du nord de la Côte d’Ivoire et ancien dirigeant de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) de 1995 à 1998, ce quadragénaire reste nostalgique de ses années de lutte estudiantine pour l’encadrement et le plein épanouissement de la jeunesse ivoirienne, en particulier, et de l’Afrique, en général. Très actif, dynamique, combatif, ouvert et intègre, après ses séjours d’études en sciences politiques en Grande-Bretagne et en France en 1998, il a créé le Forum International des étudiants francophones (FIEF). Ici se referme, la parenthèse sur son engagement en faveur de la jeunesse.

Dans le cadre de la CAN 2015, Guillaume Soro a été à la hauteur d’un fanatique des Éléphants vainqueurs... dans l’avion, au restaurant de l’hôtel, au vestiaire, surtout, à la tribune d’honneur et sur l’aire de jeu du stadium de Bata, la deuxième ville de la Guinée équatoriale, après Malabo. Acquiesçant toutes sortes de stress et d’émotions, il a assisté successivement à 4 matches - heureusement gagnés - sur les 6 livrés par les Éléphants lors de cette compétition de football africaine.

Tenez, le 28 janvier 2015, Guillaume Soro a assisté au dernier match de poule des Éléphants de Côte d’Ivoire qui ont battu les Lions indomptables sur le score de 1-0 pour lequel prévaut son dicton célèbre : « Même si l'Éléphant a maigri, le Lion ne peut prétendre porter son Body ». Le 1er février 2015, il a également été témoin oculaire du match de quarts de finale contre l’Algérie où les Ivoiriens se sont imposés par un score de 3 buts à 1.

Le 04 février 2015, par avion, il est arrivé, tout optimiste, à Bata où les Éléphants de Côte d’Ivoire ont battu copieusement les Léopards de la RD Congo par 3 buts contre 1. A son arrivée, il a déclaré à la presse qu’il est venu apporter son soutien, celui du Chef de l’État, Alassane Ouattara et du peuple ivoirien  à leur équipe nationale. Ce qui a donné le résultat escompté.

À côté de l’ambiance de la CAN, le dynamique Guillaume Soro multiplie des contacts politiques : il a été reçu en audience par le président équato-guinéen, Theodoro Obiang Nguema Mbasogo, a été l’invité du Vice-Président équato-guinéen, Teodorin Nguema Obiang Mangue, et a, par ailleurs, pris part à l’ouverture de la première session de la chambre des députés de la République Equato-Guinéenne.

Pour la finale, Guillaume Soro était très confiant des Éléphants, se souvenant d’un extrait d’une chanson populaire à l’école primaire de son village « on a débrouillé, débrouillé jusqu’à GAGNER! »

Guillaume soro est bel et bien l’homme des situations difficiles…un très lourd éléphant sachant marcher sur les œufs sans les casser. Comprenne qui pourra!

Francklin Nyamsi, professeur agrégé de philosophie, a écrit sur le site officiel de Guillaume Soro ce qui suit : « Si l’heure n’est pas à la fanfaronnade, n’est-ce pas de bon ton de rappeler ici l’équation psychologique de Guillaume Soro et son rôle incontestablement positif dans la baraka et la résilience exceptionnelles dont les Ivoiriens, en général, et  les Éléphants, en particulier, auront fait preuve ? »

Selon lui, sa rencontre particulière avec le Roi Pélé apparemment "pronostiqueur" a aussi présagé la victoire des Éléphants à la finale de la CAN 2015.

Représentant le président Alassane Ouattara, Guillaume Soro a ainsi assisté, le 8 février 2015, à une finale de la CAN 2015 pleine de suspens, mais remportée, enfin, par les Éléphants de la Côte d’Ivoire, aux tirs au but.

D’une joie débordante, sur sa page facebook, il s’adresse au peuple ivoirien en ces termes : « Chers tous, Ce jour est jour de fête. Je m’associe pleinement à la joie de tous les ivoiriens et ivoiriennes. Bravo et félicitations à tous. Tout le mérite revient aux joueurs et au Chef de l’État Alassane Ouattara. Je ne serai pas des vôtres aujourd’hui car je suis l’homme des moments difficiles. Je suis un homme de mission. Il s’agissait pour moi d’entourer les jeunes de l’équipe nationale au moment où tout le monde n’y croyait guère. Le trophée remporté, je considère que ma mission s’est achevée avec succès. D’autres chantiers m’attendent. La vie continue. Bonne fête à tous. N’oubliez pas ce chant appris à l’école primaire de mon village. On a débrouillé, débrouillé jusqu’à GAGNER. Célébrons nos héros »

« on a débrouillé, débrouillé jusqu’à GAGNER! »

Somme toute, Guillaume Kigbafori Soro est bel et bien l’homme des situations difficiles…un très lourd éléphant sachant marcher sur les œufs sans les casser. Comprenne qui pourra!

 

 

 


Retour à la liste

Tribune d'actualités