CENT TAMBOURS MILLE TROMPETTES, Premier Site Avant-Gardiste d'Informations et de Promotion du Leadership des Jeunes de l'Afrique et du Monde | CENT TAMBOURS MILLE TROMPETTES, L’Espace « Top-Médiatique » pour une Visibilité rayonnante de vos Produits, Marques, Activités, Œuvres et Services | Présidence de la RD Congo : Félix A. Tshilombo Tshisekedi a-t-il trahi le peuple congolais ou s'est lui-même livré à Joseph Kabila et associés ? | Immigration et Investissements en Afrique : les Chinois moins patrons et ouvriers à outrance pendant que les Occidentaux très largement patrons et rarement ouvriers | Kabila et Gbagbo : deux « Laurent » les plus controversés de l’histoire politique de l’Afrique noire? | SUIVEZ BIENTÔT MAX'ACHATS, LE JEU DES CONSOMMATEURS AVERTIS POUR UN DIVERTISSEMENT SAIN ET D'ÉPANOUISSEMENT EN RD CONGO ET À TRAVERS LE MONDE | Violences xénophobes en Afrique du Sud: comment sauvegarder l'image et l'esprit de ses 3 Prix Nobel de la Paix? | Élections fédérales au Canada: Justin Trudeau se réjouit de 600.000 emplois créés, du taux de chômage historiquement bas, de la meilleure qualité de vie pour les aînés | RD Congo/Bruxelles : Les familles biologique et politique d’Etienne Tshisekedi en conférence de presse ce lundi 13 février 2017 | RCA: la Minusca intervient en force contre une colonne de l'ex-mouvement rebelle « Seleka » | Gambie : départ en exil de Yahya Jammeh, après 22 ans de dictature | Par voie référendaire, les Suisses acceptent de faciliter la naturalisation des petits-enfants d’immigrés | Sondage « Élysée 2017 » : « Penelope gate » fragilise le candidat des Républicains (Droite francaise), François Fillon | Frank-Walter Steinmeier, le nouveau président allemand (poste essentiellement honorifique) | La Corée du Nord a tiré son premier missile depuis l'élection de Trump | MOIS DE L’HISTOIRE DES AFRO-AMÉRICAINS : MICHELLE ET BARACK OBAMA, MEILLEUR COUPLE DU QUINQUENNAT 2011-2016 | Parti Libéral du Canada/Québec : Cocktail de la Commission du multiculturalisme ce 17 février 2017 à la Plaza situé au 420, Sherbrooke-Ouest à Montréal Centre-ville (Métro Place des Arts) | Leadership féminin à grand impact : Mamie Selemona Lokota, plus qu’efficace et toujours en action au Québec! | Leadership féminin à grand impact : Kathia St-Victor, jeune entrepreneure, multi-visionnaire et fondatrice du Salon des Jeunes Entrepreneurs International | La 1ère édition du Programme Montréal-CAN (PROMONT-CAN/Gabon 2017) initié par « CTMT s.a.r.f. » et parrainé par l’Ambassade du Gabon au Canada, a été clôturée à l’espace Mushagalusa le 5 février 2017 sous la musique du Cameroun, Champion | Circulez plus rapidement dans les stations de Métro de Montréal et rattraper plus vite vos autobus de correspondance, en téléchargeant et utilisant l’application « GPEX-MÉTRO » de Montréal (GPEX-MÉTRO de Montréal) | FIL'ACTION, Partenaire sûr de l’entreprenariat et de la créativité africains à Montréal | NÉCROLOGIE : Décès inopiné de Maître BOKUMA ETIKE Nestor, avocat près la Cour d'Appel de Kinshasa/Gombe et Procureur général de la République honoraire. Paix éternelle à l’âme de l’Illustre disparu et condoléances à la famille éprouvée | Banque numéro UN en RD Congo, RAWBANK élue parmi les Meilleures Banques en Afrique pour l’année 2016 | Banque numéro UN en RD Congo, RAWBANK élue parmi les Meilleures Banques en Afrique pour l’année 2016 | Banque numéro UN en RD Congo, RAWBANK élue parmi les Meilleures Banques en Afrique pour l’année 2016

Grand témoignage

Actes Rawbank toujours conformes à la tradition bancaire et soumis à l’autorité de la RD Congo

La première banque de la RD Congo fait « bon usage du principe universel « secret bancaire » en s’abstenant de s’ériger en pont pour des transactions douteuses et illicites

Deux affaires troublantes continuent à défrayer la chronique sociopolitique et économique en RD Congo ces derniers mois : l’affaire 15 millions impliquant le cabinet présidentiel de la RD Congo et suivant son cours dans l’organisation judiciaire en étroite collaboration avec l’inspection générale des finances, d’une part, et l’affaire Gécamines – Ventora sur le prêt de 128 millions d’Euros dont le jugement en appel est en attente, d’autre part. Pour ces deux affaires, la Rawbank n’est pas simplement  citée comme intermédiaire dans l’accomplissement des transactions mais, surtout indexée malencontreusement.

Selon les fins limiers de « Cent Tambours Mille Trompettes » ayant analysé toutes les publications et divers commentaires, dans le cadre de ces deux affaires, la Rawbank a agi (1) selon les règles traditionnelles universellement reconnues à une banque et (2) conformément à la loi et au respect de l’autorité établie en RD Congo.

La première banque de la RD Congo fait « bon usage du principe universel « secret bancaire »

Primo, en environ 20 ans d’existence, Rawbank a assuré, avec succès et une expertise attestée, l’accomplissement de plusieurs opérations bancaires locales, nationales et internationales, dans le strict respect des règles traditionnelles d’une banque moderne en micro, moyen et macro économies et en différentes devises : elle reçoit les dépôts du public, collecte l'épargne, fournit et gère les moyens de paiement et accorde des prêts. Les responsables de la Rawbank ne perdent pas à l’esprit que les banques commerciales accomplissent d’importantes fonctions dans le développement économique de la RD Congo, en étant au cœur du système de paiement et en facilitant des échanges divers. Ainsi, pour d’innombrables transactions à son actif dont celles liées aux deux affaires précitées, la Rawbank pose des actes en prenant toujours la nette mesure de la nature, de l'étendue et des limites du secret bancaire, notamment les limites relatives à la protection de l'État et des tiers, l'obligation légale de divulgation, l'obligation générale de divulgation, l'obligation particulière de divulgation, l’intérêt public, l'intérêt de la banque, le consentement du client, la lutte contre le crime et le blanchiment des capitaux.  Ainsi, La première banque de la RD Congo fait « bon usage du principe universel « secret bancaire » en s’abstenant de s’ériger en pont pour des transactions douteuses et illicites. Cela, malgré le rôle de dépositaire obligé des confidences des clients attribué à une banque depuis l’époque des Romains et des Grecs.

Des « recall ou retours de fonds » ont été émis et exécutés pour plus d’une transaction internationale dont la traçabilité et les libellés  étaient flous, incomplets, insuffisants, erronés ou douteux

D’après une autorité de la Rawbank, engagée contre le blanchiment des capitaux illicites et crimes organisés, des « recall ou retours de fonds » ont été émis et exécutés pour plus d’une transaction internationale dont la traçabilité et les libellés  étaient flous, incomplets, insuffisants, erronés ou douteux.

À titre informatif, depuis plus de deux ans, les États-Unis sont désormais à la deuxième place du classement mondial sur le secret bancaire, souvent associé au blanchiment d'argent, à la corruption et l'évasion fiscale, avait déploré en janvier 2018, l'organisation non gouvernementale Tax Justice Network (TJN).

«La progression des États-Unis dans le classement 2018 fait partie d'une évolution inquiétante. C'est la seconde fois que les États-Unis grimpent dans cet indice» (Financial secrecy index) établi tous les deux ans, constate TJN, auteur du classement, dans un communiqué.

En 2013, les États-Unis figuraient, en effet, à la 6e place avant de rejoindre le trio de tête et prendre la 3e en 2015. TJN épinglait alors déjà la première puissance économique mondiale pour sa politique consistant à attirer des investisseurs étrangers en leur garantissant certaines formes de confidentialité pour échapper à l'impôt dans leur pays d'origine. Pourtant, ce sont les États-Unis qui sont créateurs, protecteurs et policiers de suivi à l’échelle mondiale de la « Loi Magnitski » luttant contre la corruption et les crimes organisés depuis 2012.

La RD Congo ne figure pas parmi les 112 pays classés par TJN en matière de secret bancaire et d’opacité financière

«L'évolution dans le classement (2017) s'explique par une hausse très importante de la part de marché des États-Unis dans les services financiers à l'étranger qui n'a pas été neutralisée par une réduction significative du secret bancaire», commente TJN.

Cette part a bondi de 14% en trois ans passant de 19,6% à 22,3%, précise l'organisation.

La RD Congo ne figure pas parmi les 112 pays classés par TJN en matière de secret bancaire et d’opacité financière (voir le lien https://www.financialsecrecyindex.com/en/introduction/fsi-2018-results)

 

Secundo, depuis sa création en 2002, la Rawbank fonctionne sous respect des lois et règlements de la RD Congo, en se soumettant toujours à l’autorité établie. En effet, elle coopère en répondant aux diverses sollicitations ou correspondances des services publics dans le meilleur délai et se fait toujours représenter par sa haute hiérarchie aux invitations des autorités institutionnelles de la RD Congo auxquelles elle fournit, au besoin, tous les renseignements utiles, conformément aux lois et règlements en vigueur ainsi que les usages ou pratiques recommandés dans la profession bancaire.

 La Rawbank n’a aucune expertise, aucune foi et ne sait fonder aucun espoir  sur les opérations de détournement et de blanchiment des capitaux

Somme toute, la Rawbank n’a aucune expertise, aucune foi et ne sait fonder aucun espoir  sur les opérations de détournement et de blanchiment des capitaux. Elle ne ferait pas une bonne alliée pour des crimes économiques envisageant le transit  par le circuit bancaire en RD Congo.


Retour à la liste

Tribune d'actualités