CENT TAMBOURS MILLE TROMPETTES, Premier Site Avant-Gardiste d'Informations et de Promotion du Leadership des Jeunes de l'Afrique et du Monde | CENT TAMBOURS MILLE TROMPETTES, L’Espace « Top-Médiatique » pour une Visibilité rayonnante de vos Produits, Marques, Activités, Œuvres et Services | RD Congo : l'opposant historique Etienne Tshisekedi a-t-il réalisé son rêve majeur ? | Immigration et Investissements en Afrique : les Chinois moins patrons et ouvriers à outrance pendant que les Occidentaux très largement patrons et rarement ouvriers | Kabila et Gbagbo : deux « Laurent » les plus controversés de l’histoire politique de l’Afrique noire? | MOIS DE L’HISTOIRE DES AFRO-AMÉRICAINS : MICHELLE ET BARACK OBAMA, MEILLEUR COUPLE DU QUINQUENNAT 2011-2016 | Massacre à grande échelle à Tshimbulu dans la province du Kasaï-Central en RD Congo: plus de 60 morts! | RD Congo : la MONUSCO condamne fermement les violences récurrentes dans les provinces du Kasaï | RD Congo/Bruxelles : Les familles biologique et politique d’Etienne Tshisekedi en conférence de presse ce lundi 13 février 2017 | RCA: la Minusca intervient en force contre une colonne de l'ex-mouvement rebelle « Seleka » | Gambie : départ en exil de Yahya Jammeh, après 22 ans de dictature | Par voie référendaire, les Suisses acceptent de faciliter la naturalisation des petits-enfants d’immigrés | Sondage « Élysée 2017 » : « Penelope gate » fragilise le candidat des Républicains (Droite francaise), François Fillon | Frank-Walter Steinmeier, le nouveau président allemand (poste essentiellement honorifique) | La Corée du Nord a tiré son premier missile depuis l'élection de Trump | MOIS DE L’HISTOIRE DES AFRO-AMÉRICAINS : MICHELLE ET BARACK OBAMA, MEILLEUR COUPLE DU QUINQUENNAT 2011-2016 | Parti Libéral du Canada/Québec : Cocktail de la Commission du multiculturalisme ce 17 février 2017 à la Plaza situé au 420, Sherbrooke-Ouest à Montréal Centre-ville (Métro Place des Arts) | Leadership féminin à grand impact : Mamie Selemona Lokota, plus qu’efficace et toujours en action au Québec! | Leadership féminin à grand impact : Kathia St-Victor, jeune entrepreneure, multi-visionnaire et fondatrice du Salon des Jeunes Entrepreneurs International | La 1ère édition du Programme Montréal-CAN (PROMONT-CAN/Gabon 2017) initié par « CTMT s.a.r.f. » et parrainé par l’Ambassade du Gabon au Canada, a été clôturée à l’espace Mushagalusa le 5 février 2017 sous la musique du Cameroun, Champion | Circulez plus rapidement dans les stations de Métro de Montréal et rattraper plus vite vos autobus de correspondance, en téléchargeant et utilisant l’application « GPEX-MÉTRO » de Montréal (GPEX-MÉTRO de Montréal) | FIL'ACTION, Partenaire sûr de l’entreprenariat et de la créativité africains à Montréal | NÉCROLOGIE : Décès inopiné de Maître BOKUMA ETIKE Nestor, avocat près la Cour d'Appel de Kinshasa/Gombe et Procureur général de la République honoraire. Paix éternelle à l’âme de l’Illustre disparu et condoléances à la famille éprouvée | Banque numéro UN en RD Congo, RAWBANK élue parmi les Meilleures Banques en Afrique pour l’année 2016 | Banque numéro UN en RD Congo, RAWBANK élue parmi les Meilleures Banques en Afrique pour l’année 2016 | Banque numéro UN en RD Congo, RAWBANK élue parmi les Meilleures Banques en Afrique pour l’année 2016

Grand témoignage

Élections apocalyptiques avec la Machine à voter en RD Congo: Shekomba, grand prophète!

Je quitte, dès cet instant, ce processus électoral dont les signes et les manifestations publiques de la fraude nous brillent aux yeux comme la lune et les étoiles la nuit

Partisan des déclarations qui résistent à l’épreuve du temps, toujours droit dans ses bottes, cohérent, constant, objectif et doté d’un esprit averti et incorruptible, Alain Daniel Shekomba est l’unique et le seul candidat à la présidence de la république à avoir critiqué et quitté, le 27 décembre dernier, le processus électoral en cours. Il l’avait exprimé en ces termes : « Les expérimentations hasardeuses et les prestidigitations de la Céni au plan technique et opérationnel depuis plus de deux ans et le rôle plus que partisan des acteurs institutionnels avant, pendant et après la campagne électorale ainsi que les manœuvres militaires incongrues en cours commanditées par le gouvernement en place plantent tous les décors d’un plébiscite et d’une parodie d’élections que je ne saurai cautionner, en tant que candidat, électeur et citoyen congolais…Par conséquent, je quitte, dès cet instant, ce processus électoral dont les signes et les manifestations publiques de la fraude nous brillent aux yeux comme la lune et les étoiles la nuit. »

La Machine à voter, une option illégale, non consensuelle et un outil inadapté aux conditions socioculturelles des électeurs

À toutes les questions d’ordre électoral soulevées par Alain Daniel Shekomba et les autres candidats à la présidence de la république, la Céni a carrément refusé de donner suite. Ainsi, Alain Daniel Shekomba a justifié de manière détaillée son retrait de ce processus électoral contre-productif par le questionnaire suivant : Qu’attendre des élections présidentielle, législatives nationales et provinciales à trois jours de la convocation des scrutins, avec (1) la Machine à voter, une option illégale, non consensuelle et un outil inadapté aux conditions socioculturelles des électeurs, (2) un fichier électoral comprenant des électeurs fictifs non révisé et soumis à la vérification des candidats, (3) la modification brusque de la cartographie des centres et bureaux de vote, (4) une formation approximative des agents de vote, (5) la non publication de la liste définitive des électeurs, (6) l’incapacité du gouvernement d’assurer la protection de la logistique, du personnel et du patrimoine de la CENI, (7) l’incapacité du gouvernement et de la Céni d’assurer le déroulement des élections dans le calme, la tranquillité et la paix sur l’ensemble du territoire occasionnant la tenue différée des élections au mois de mars 2019 pour les circonscriptions électorales de Beni, Beni ville et Butembo ville, en province du Nord-Kivu, ainsi que Yumbi, dans la province de Maï-Ndombe, (8) l’incapacité du gouvernement d’assurer la protection des candidats aux élections du 30 décembre 2018 et de la population concernée par celles-ci, (9) le déficit de communication entre le gouvernement et les populations sur l’état de surmilitarisation de la capitale et de quelques villes de l’intérieur du pays par des forces combattantes et (10) le refus du gouvernement en place d’accréditer des observateurs internationaux, particulièrement les experts européens et américains traditionnels? Voilà autant de questions devant interpeller et embarrasser la majorité des populations congolaises et les esprits avertis dont Alain Daniel Shekomba et les membres de son Mouvement sociopolitique « Mission Nouvelle ».

Alain Daniel Shekomba voit son crédit augmenter vis-à-vis des populations congolaises à qui il est reste fidèle jusqu’à se soustraire de ce processus électoral apocalyptique et discriminatoire

Au demeurant, Alain Daniel Shekomba trouve inconcevable que la Céni qui a été créée en 2003, dans la suite de l’Accord de Lusaka, soit, après plus de 15 ans d’existence et de fonctionnement sans interruption, incapable d’évaluer ses difficultés techniques et de redouter le report des élections au 30 décembre 2018 et en mars 2019, même après avoir été frappé le 13 décembre dernier par un incendie dévastant lourdement sa logistique et son outil de travail et des opérations de vote.

Substantiellement, Alain Daniel Shekomba voit son crédit augmenter vis-à-vis des populations congolaises à qui il est resté fidèle jusqu’à se soustraire de ce processus électoral apocalyptique et discriminatoire. Il est un des rare candidats à la présidence de la république ayant élevé le débat intelligent et alimenté des discussions citoyennes de qualité avec une constance et une cohérence exceptionnelles dans ses prise de position. Plus particulièrement, du moment où tous ceux qui rejetaient l’usage de la Machine à voter le faisaient à la politique politicienne, Alain Daniel Shekomba venait y apporter des arguments techniques et scientifiques plus que convaincants et de façon pédagogique, à travers de nombreuses émissions télévisées et radiodiffusées. (Suivre l’émission Face-à-face sur Top Congo par le lien : https://www.youtube.com/watch?v=JBBQd4lb6tc&t=671s)

Alain Daniel Shekomba avait recommandé le retrait de toutes les machines à utiliser le jour de vote de la carte SD avec le logiciel d’amorçage et la clé USB : car contenant les données des candidats, celles-ci constituent un dispositif susceptible d’occasion la fraude à une échelle non négligeable

S’agissant du volet technique, en vue de faciliter la préparation, de s’assurer de la qualité et de la rentabilité des échanges entre ses experts et la Céni le 1er novembre 2018, le candidat Alain Daniel Shekomba avait demandé à celle-ci de mettre préalablement à la disposition de son équipe technique ce qui suit : (1) le cahier de charge de la Machine à voter, (2) les codes sources de l’application de vote, (3)  la topologie et les composantes du réseau de la CÉNI, (4) les éléments de Monitoring en temps réel et (5) la base de données des électeurs enregistrés sans empreintes digitales. Fort Malheureusement, pour raison de sécurité et une autre non clairement avouée, la Céni, par la voix de son président Corneille Nanga, avait refusé d’y coopérer. Ainsi s’estompait la transparence et s’installait des doutes. Néanmoins, après 6 heures de démonstration et discussion quelque peu nuageuses sur la machine à vote dont la quatrième étape de l’essai était visiblement non concluante, Alain Daniel Shekomba avait recommandé le retrait de toutes les machines à utiliser le jour de vote de la carte SD avec le logiciel d’amorçage et la clé USB : car contenant les données des candidats, celles-ci constituent un dispositif susceptible d’occasion la fraude à une échelle non négligeable.

 Pour besoin de transparence, Alain Daniel Shekomba avait recommandé à la Céni de prévoir la lecture non cryptée de ce QR code

Ainsi émergeait davantage la vigilance dans l’opinion publique et la coopération entre les candidats à la présidence de la république. Au demeurant, le 7 novembre dernier, lors de la séance de restitution de la séance technique entre son équipe et celle de la Céni, le camarade Alain Daniel Shekomba, prolongeant sa curiosité scientifique et ses investigations techniques, en présence d’une dizaine de candidats à la présidence de la république, avait décelé publiquement une autre possibilité de fraude par l’usage illégal du QR code sur le bulletin de vote. Une ouverture aux fraudes massives et compromettant la crédibilité et la fiabilité des résultats de vote à tous les niveaux. En opposition, la Céni, par sa mise au point, avait rejeté la possibilité de fraude par l’usage du QR Code sur le bulletin de vote, pendant que, pour besoin de transparence, Alain Daniel Shekomba avait recommandé à la Céni de prévoir la lecture non cryptée de ce QR code.

Cach et Lamuka ont l’une après l’autre abandonné leur lutte originelle contre la Machine à voter en oubliant également les millions d’électeurs fictifs dans la réserve stratégique de la fraude électorale. Ces deux coalitions ont fini par emboîter le pas à la Céni et son complice FCC, en donnant un coup fatal aux populations de Beni, Butembo et Yumbi, à qui ils ont tous anticonstitutionnellement privé le droit de vote à l’élection présidentielle 

En vraie prophétie, au cours des votes du 30 décembre dernier, toutes les anomalies dénoncées par Alain Daniel Shekomba se sont malheureusement manifestées avec acuité. Il avait donc valablement tiré la sonnette d’alarme sans que les autres candidats à la présidence y prêtent sérieusement et constamment attention ». Pire, les deux grandes coalitions électorales Cach et Lamuka ont l’une après l’autre abandonné leur lutte originelle contre la Machine à voter en oubliant également les millions d’électeurs fictifs dans la réserve stratégique de la fraude électorale. Ces deux coalitions ont fini par emboîter le pas à la Céni et son complice FCC, en donnant un coup fatal aux populations de Beni, Butembo et Yumbi, à qui ils ont tous anticonstitutionnellement privé le droit de vote à l’élection présidentielle : une mesure susceptible d’occasionner l’accélération des projets de balkanisation du pays.

Somme toute, les conditions de préparation et d’organisation des élections du 30 décembre dernier avec l’usage controversé de la Machine à voter augurent la publication des résultats non conformes à la vérité des urnes. Du côté de l’opposition, la contestation risque d’être débordante à la place publique. On chasse le naturel, il revient au galop. À qui la faute?

Il joint sa voix et son engagement pour dire NON aux deux rendez-vous électoraux du 30 décembre et du mois de mars prochains fixés par la Céni

Convaincu que ce processus électoral était à dessein biaisé, Alain Daniel Shekomba avait, le même jour de son retrait, lancé un appel pathétique à tous les Congolaises et Congolais qui croient en une autre piste de solution pour un  changement véritable de système politique, l’instauration d’un État de droit, le rétablissement définitif de la paix et de justice sociale de suivre assurément  les recommandations des acteurs crédibles, constants, cohérents, fidèles et en permanence plus proches de la misère et de la pauvreté des populations congolaises dont le Docteur Mukwege, co-lauréat du Prix Nobel de Paix 2018, et le collectif des associations de la société civile auxquels il joint sa voix et son engagement pour dire NON aux deux rendez-vous électoraux du 30 décembre et du mois de mars prochains fixés par la Céni.

 

 


Retour à la liste

Tribune d'actualités