CENT TAMBOURS MILLE TROMPETTES, Premier Site Avant-Gardiste d'Informations et de Promotion du Leadership des Jeunes de l'Afrique et du Monde | CENT TAMBOURS MILLE TROMPETTES, L’Espace « Top-Médiatique » pour une Visibilité rayonnante de vos Produits, Marques, Activités, Œuvres et Services | RD Congo : l'opposant historique Etienne Tshisekedi a-t-il réalisé son rêve majeur ? | Immigration et Investissements en Afrique : les Chinois moins patrons et ouvriers à outrance pendant que les Occidentaux très largement patrons et rarement ouvriers | Kabila et Gbagbo : deux « Laurent » les plus controversés de l’histoire politique de l’Afrique noire? | MOIS DE L’HISTOIRE DES AFRO-AMÉRICAINS : MICHELLE ET BARACK OBAMA, MEILLEUR COUPLE DU QUINQUENNAT 2011-2016 | Massacre à grande échelle à Tshimbulu dans la province du Kasaï-Central en RD Congo: plus de 60 morts! | RD Congo : la MONUSCO condamne fermement les violences récurrentes dans les provinces du Kasaï | RD Congo/Bruxelles : Les familles biologique et politique d’Etienne Tshisekedi en conférence de presse ce lundi 13 février 2017 | RCA: la Minusca intervient en force contre une colonne de l'ex-mouvement rebelle « Seleka » | Gambie : départ en exil de Yahya Jammeh, après 22 ans de dictature | Par voie référendaire, les Suisses acceptent de faciliter la naturalisation des petits-enfants d’immigrés | Sondage « Élysée 2017 » : « Penelope gate » fragilise le candidat des Républicains (Droite francaise), François Fillon | Frank-Walter Steinmeier, le nouveau président allemand (poste essentiellement honorifique) | La Corée du Nord a tiré son premier missile depuis l'élection de Trump | MOIS DE L’HISTOIRE DES AFRO-AMÉRICAINS : MICHELLE ET BARACK OBAMA, MEILLEUR COUPLE DU QUINQUENNAT 2011-2016 | Parti Libéral du Canada/Québec : Cocktail de la Commission du multiculturalisme ce 17 février 2017 à la Plaza situé au 420, Sherbrooke-Ouest à Montréal Centre-ville (Métro Place des Arts) | Leadership féminin à grand impact : Mamie Selemona Lokota, plus qu’efficace et toujours en action au Québec! | Leadership féminin à grand impact : Kathia St-Victor, jeune entrepreneure, multi-visionnaire et fondatrice du Salon des Jeunes Entrepreneurs International | La 1ère édition du Programme Montréal-CAN (PROMONT-CAN/Gabon 2017) initié par « CTMT s.a.r.f. » et parrainé par l’Ambassade du Gabon au Canada, a été clôturée à l’espace Mushagalusa le 5 février 2017 sous la musique du Cameroun, Champion | Circulez plus rapidement dans les stations de Métro de Montréal et rattraper plus vite vos autobus de correspondance, en téléchargeant et utilisant l’application « GPEX-MÉTRO » de Montréal (GPEX-MÉTRO de Montréal) | FIL'ACTION, Partenaire sûr de l’entreprenariat et de la créativité africains à Montréal | NÉCROLOGIE : Décès inopiné de Maître BOKUMA ETIKE Nestor, avocat près la Cour d'Appel de Kinshasa/Gombe et Procureur général de la République honoraire. Paix éternelle à l’âme de l’Illustre disparu et condoléances à la famille éprouvée | Banque numéro UN en RD Congo, RAWBANK élue parmi les Meilleures Banques en Afrique pour l’année 2016 | Banque numéro UN en RD Congo, RAWBANK élue parmi les Meilleures Banques en Afrique pour l’année 2016 | Banque numéro UN en RD Congo, RAWBANK élue parmi les Meilleures Banques en Afrique pour l’année 2016

Grand témoignage

L’UDPS et le dialogue inclusif : Éviter les risques de Sun City II

"Étienne Tshisekedi wa Mulumba conduira bel et bien son parti, en personne et sans représentation, au dialogue national et inclusif"

Sous la plume d’Éric Wemba, le quotidien Le Phare a publié dans son édition en ligne du 13 août 2015 les propos de Félix Tshilombo Tshisekedi, fils d’Étienne Tshisekedi et Secrétaire Général Adjoint et Chargé des Relations extérieures, que le sphinx de Limete Étienne Tshisekedi wa Mulumba conduira bel et bien son parti, en personne et sans représentation, au dialogue national et inclusif malgré son bulletin médical qui ne rassure pas pour l’instant, puisque Tshisekedi est toujours en convalescence en Belgique. 

La présente réflexion veut répondre à la question suivante : « Le dialogue national et inclusif serait-il devenu la nouvelle stratégie mise en place au sein de l’U.D.P.S. pour espérer, après les échecs des années 1992 sous le règne du Maréchal Mobutu Sese Seko et les élections manquées de 2011? » En effet, on peut lire jusqu’à ce jour sur le site officiel de l’U.D.P.S. : « Étienne Tshisekedi wa Mulumba, le Président Élu de la République Démocratique du Congo ». Réalité ou utopie?

certains congolais estiment qu’il ne faille mener aucune réflexion critique entourant la personne de l’opposant historique de la République Démocratique du Congo

Cette question est à la fois très complexe et sensible d’autant que certains congolais estiment qu’il ne faille mener aucune réflexion critique entourant la personne de l’opposant historique de la République Démocratique du Congo (RDC). Ce type d’attitudes repose l’hypothèse erronée sur l’hypothèse fallacieuse de la « perfection humaine » contrairement à la théorie de l’homme intellectuel et moral selon lequel « tous les hommes sont faillibles ». Au-delà du respect que l’on doit au sphinx de Limete pour son rôle avéré au sein de la RDC, il n’en demeure qu’il est un homme et que l’on ne devrait s’empêcher de réfléchir sur les contours de sa lutte politique pour mieux comprendre, par exemple, comment, plus de 30 ans après le début de sa lutte politique, l’U.D.P.S. est le seul parti politique qui n’a jamais accédé formellement au pouvoir. En voici quelques exemples :

Abdoulaye Wade, chef du Parti Démocratique Sénégalais, a été l’opposant le plus farouche au Sénégal au cours des années 1980 et 1990. Après plusieurs échecs aux Présidentielles de 1978, 1983, 1988 et 1993, Wade a fini par se faire élire Président du Sénégal aux élections présidentielles de 2000. Pour la première fois, les Sénégalais élisent un Président qui n’est pas du Parti Socialiste Sénégalais. Il est investi Président de la République le 1er avril 2000. En 2007, il est réélu dès le premier tour avec 55,8% des voix.

Alpha Condé, cet universitaire guinéen, présente aussi un parcours politique titanesque qui mérite d’être analysé. Après ses études universitaires à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne, il milite au sein du syndicat national de l’enseignement supérieur (SNESUP), puis il est membre du Mouvement National Démocratique (MND) qui va se muer plus tard en Rassemblement du Peuple de la Guinée (R.P.G.). Malgré les nombreux obstacles sur son cheminement politique, il est finalement élu Président de la Guinée aux élections présidentielles de 2010. Alpha Condé est investi le 21 décembre 2010 à Conakry en présence des chefs d’états africains et des représentations diplomatiques.

La question est celle de savoir qu’est-ce qui ne fonctionne pas au sein de l’U.D.P.S. pour que trente ans plus tard, le parti de Limete récolte des insuccès à répétition? 

Sans multiplier les exemples, ceci indique à quel point il est possible d’être dans l’opposition mais finalement accéder au pouvoir après des années de lutte politique. La question est celle de savoir qu’est-ce qui ne fonctionne pas au sein de l’U.D.P.S. pour que trente ans plus tard, le parti de Limete récolte des insuccès à répétition? Il devient impératif que les membres et cadres de ce parti fasse une véritable introspection pour mieux comprendre ce qui ne fonctionne pas à l’intérieur et à l’extérieur de ce parti et qui expliquerait les échecs répétés. Ils doivent enlever les gants et parler à cœur ouvert à l’interne entre membres et cadres du parti, mais aussi convaincre sur le plan international pour métamorphoser l’image négative que les partenaires extérieurs auraient sur ce parti.

Dans un article récent publié sur www.ctmt.ca, la rédaction de Cent Tambours Mille Trompettes faisait état de la création de « Kabila Sese Seko » en relayant les interventions du « Professeur » Kin Kiey Mulumba sur TV 5 Monde, France 24, Radio France Internationale, et Africa 24 TV. Au-delà de la médiocrité de ce type de « Professeur » corruptible et corrompu qui renie ses propres paroles affirmant à la fois une chose et son contraire, une question de fonds se pose dans le microcosme politique de la R.D.C. : « les hommes politiques seraient-ils éternels et irremplaçables? » Hier, les Congolais chantaient « Papa Sese, tikala libela (traduire : Papa Mobutu, reste éternellementcomme à l’image du Dieu Tout-Puissant qui est éternel), aujourd’hui, comme de petits diables, on s’évertue pour essayer de créer un Kabila frelaté mais éternel. Pour quels résultats? Quel bilan de près de 15 ans de pouvoir?

Comment l’U.D.P.S. peut-elle continuer à fonctionner avec un président national en mauvaise santé ou, du moins, avec une santé chancelante alors que le travail du politicien est très exigeant intellectuellement et physiquement?

Au sein des partis d’opposition, les leçons de démocratie ne sont pas légion, alors que c’était l’occasion pour ces partis politiques de l’opposition de convaincre le peuple qu’ils peuvent faire la politique autrement. Comment l’U.D.P.S. peut-elle continuer à fonctionner avec un président national en mauvaise santé ou, du moins, avec une santé chancelante alors que le travail du politicien est très exigeant intellectuellement et physiquement? Cela rappelle de triste mémoire « Yandi Ve, autrement appelé Antoine Gizenga qui ne pouvait tenir dans une réunion de deux heures sans somnoler… ». Un tel comportement indique clairement que tous ces individus veulent flouer le peuple congolais car si réellement ils travaillaient pour l’intérêt national et en faveur du peuple congolais, ils devraient tous les ans ou tous les deux ans s’arrêter et faire un bilan pour analyser les succès et leurs échecs. Ces individus profitent aveuglement de la confiance que le peuple congolais leur a donné pour continuer à asseoir leurs intérêts personnels, égoïstes et familiaux. Jusqu'à quand cette situation va-t-elle perdurer?

Le tableau brossé ci-haut nous amène finalement au dialogue national et inclusif pour lequel l,U.D.P.S. par l’entremise de son Secrétaire Général Adjoint et Chargé des Affaires extérieures vent de donner le go ahead. Puisque tous ces leaders politiques profitent de la naïveté du peuple congolais sous les étiquettes de l’opposition pour asseoir leurs intérêts personnels et égoïstes, la crainte est celle de voir le dialogue national et inclusif de se muer en Sun City II et poursuivre comme objectif ultime le partage du pouvoir en se moquant du peuple congolais qui aujourd’hui dort sur des richesses incommensurables mais qui nage dans un océan de pauvreté et de misère. Ce tableau indique aussi que l’opposition en RDC, y compris l’U.D.P.S. n’est pas disposé à faire la politique autrement au vu du désordre et du chaos qui règne dans ce parti : le non-respect de la hiérarchie au sein du parti, les divisions internes, le manque de démocratie à l’interne, le manque de coordination concernant les positions du parti, le rejet de la position de la base (les militants du parti qui ne veulent pas du dialogue), le manque d’agenda clair et officiel pour le dialogue national et inclusif.

 ...il est maintenant temps qu’un leadership nouveau, fort et éclairé s’organise pour prendre le pouvoir de manière apaisée en 2016

Ce qui est vrai pour l’U.D.P.S. et Tshisekedi, l’est aussi pour les autres partis politiques. Comment peut-on par exemple comprendre que Léon Lobitch Kengo wa Dondo est non seulement président du Sénat, mais aussi Président de son parti en plus d’être dans l’opposition. Si le ridicule pouvait tuer….

Il faut donc que le peuple congolais ouvre l’œil et le bon car tous ces profiteurs du chaos qui règne en RDC pourraient rééditer l’exploit de Sun City II. Le peuple devra se lever et dire non à tous ces stratagèmes car la RDC n’appartient pas à des individus ou aux familles. Ils ont assez profité du chaos, il est maintenant temps qu’un leadership nouveau, fort et éclairé s’organise pour prendre le pouvoir de manière apaisée en 2016. Le peuple devra se dresser contre toutes les modifications de la constitution concernant le nombre et la durée des mandats présidentiels. Un pouvoir issu du dialogue national et inclusif est anti-constitutionnel quelles que soient les explications qui sortiraient de ce forum. Ce pouvoir cautionnerait purement et simplement le glissement des élections vers un chaos que personne ne désire. « Les hommes passent, les institutions restent ». il faut éviter de calquer les textes légaux pour assouvir la soif des politiciens véreux, qui s’enrichissent sur le dos du peuple; ceux qui parlent pour le peuple mais en se moquant de ce même peuple dans leurs salons huppés.      

Par Zacharie Tsala Dimbuene, Phd


Retour à la liste

Tribune d'actualités