CENT TAMBOURS MILLE TROMPETTES, Premier Site Avant-Gardiste d'Informations et de Promotion du Leadership des Jeunes de l'Afrique et du Monde | CENT TAMBOURS MILLE TROMPETTES, L’Espace « Top-Médiatique » pour une Visibilité rayonnante de vos Produits, Marques, Activités, Œuvres et Services | Présidence de la RD Congo : Félix A. Tshilombo Tshisekedi a-t-il trahi le peuple congolais ou s'est lui-même livré à Joseph Kabila et associés ? | Immigration et Investissements en Afrique : les Chinois moins patrons et ouvriers à outrance pendant que les Occidentaux très largement patrons et rarement ouvriers | Kabila et Gbagbo : deux « Laurent » les plus controversés de l’histoire politique de l’Afrique noire? | SUIVEZ BIENTÔT MAX'ACHATS, LE JEU DES CONSOMMATEURS AVERTIS POUR UN DIVERTISSEMENT SAIN ET D'ÉPANOUISSEMENT EN RD CONGO ET À TRAVERS LE MONDE | Violences xénophobes en Afrique du Sud: comment sauvegarder l'image et l'esprit de ses 3 Prix Nobel de la Paix? | Élections fédérales au Canada: Justin Trudeau se réjouit de 600.000 emplois créés, du taux de chômage historiquement bas, de la meilleure qualité de vie pour les aînés | RD Congo/Bruxelles : Les familles biologique et politique d’Etienne Tshisekedi en conférence de presse ce lundi 13 février 2017 | RCA: la Minusca intervient en force contre une colonne de l'ex-mouvement rebelle « Seleka » | Gambie : départ en exil de Yahya Jammeh, après 22 ans de dictature | Par voie référendaire, les Suisses acceptent de faciliter la naturalisation des petits-enfants d’immigrés | Sondage « Élysée 2017 » : « Penelope gate » fragilise le candidat des Républicains (Droite francaise), François Fillon | Frank-Walter Steinmeier, le nouveau président allemand (poste essentiellement honorifique) | La Corée du Nord a tiré son premier missile depuis l'élection de Trump | MOIS DE L’HISTOIRE DES AFRO-AMÉRICAINS : MICHELLE ET BARACK OBAMA, MEILLEUR COUPLE DU QUINQUENNAT 2011-2016 | Parti Libéral du Canada/Québec : Cocktail de la Commission du multiculturalisme ce 17 février 2017 à la Plaza situé au 420, Sherbrooke-Ouest à Montréal Centre-ville (Métro Place des Arts) | Leadership féminin à grand impact : Mamie Selemona Lokota, plus qu’efficace et toujours en action au Québec! | Leadership féminin à grand impact : Kathia St-Victor, jeune entrepreneure, multi-visionnaire et fondatrice du Salon des Jeunes Entrepreneurs International | La 1ère édition du Programme Montréal-CAN (PROMONT-CAN/Gabon 2017) initié par « CTMT s.a.r.f. » et parrainé par l’Ambassade du Gabon au Canada, a été clôturée à l’espace Mushagalusa le 5 février 2017 sous la musique du Cameroun, Champion | Circulez plus rapidement dans les stations de Métro de Montréal et rattraper plus vite vos autobus de correspondance, en téléchargeant et utilisant l’application « GPEX-MÉTRO » de Montréal (GPEX-MÉTRO de Montréal) | FIL'ACTION, Partenaire sûr de l’entreprenariat et de la créativité africains à Montréal | NÉCROLOGIE : Décès inopiné de Maître BOKUMA ETIKE Nestor, avocat près la Cour d'Appel de Kinshasa/Gombe et Procureur général de la République honoraire. Paix éternelle à l’âme de l’Illustre disparu et condoléances à la famille éprouvée | Banque numéro UN en RD Congo, RAWBANK élue parmi les Meilleures Banques en Afrique pour l’année 2016 | Banque numéro UN en RD Congo, RAWBANK élue parmi les Meilleures Banques en Afrique pour l’année 2016 | Banque numéro UN en RD Congo, RAWBANK élue parmi les Meilleures Banques en Afrique pour l’année 2016

Grand témoignage

Crise à la MP : la lettre d’Olivier Kamitatu et compagnie à Joseph Kabila

À travers une lettre sulfureuse, Olivier Kamitatu et compagnie invitent Joseph Kabila à tirer les conséquences de la rupture totale du contrat de confiance entre le peuple congolais et le pouvoir, d’une part, et entre les institutions congolaises et la communauté internationale, d’autre part

Autorité morale et « actionnaire majoritaire » de l’Alliance pour le Renouveau du Congo (ARC), ancien secrétaire général du Mouvement de Libération du Congo (MLC), ancien président de l’Assemblée nationale et actuel ministre du plan et de la révolution de la modernité, Olivier Kamitatu est compté parmi les frondeurs qui ont jeté le pavé dans la marre et indexé un régime décadent.  Après avoir tourné le dos à Jean Pierre Bemba en 2006, il fait aujourd’hui  sonner le glas contre Joseph Kabila en brossant, avec quelques leaders des regroupements et partis politiques de la Majorité présidentielle, un tableau sombre sur un pouvoir  et un système politique dont il est l’un de grands profiteurs depuis 2003, grâce aux résultats politiques de l’accord de Lusaka : le dialogue intercongolais et la formule 1+4 qui l’acensèrent à la tête de l’assemblée nationale.

À travers une lettre sulfureuse, Olivier Kamitatu et compagnie invitent Joseph Kabila à tirer les conséquences de la rupture totale du contrat de confiance entre le peuple congolais et le pouvoir, d’une part, et entre les institutions congolaises et la communauté internationale, d’autre part.

Voici un extrait du pamphlet des frondeurs contre Joseph Kabila et la Majorité Présidentielle : «…après 15 années du pouvoir, (…) nous constatons aujourd’hui hélas un essoufflement qui se traduit par des faiblesses susceptibles d’annihiler les progrès réalisés. Le prouve à suffisance le rejet des velléités de révisions voire de changement de constitution par la grande majorité de la Communauté nationale, les violentes protestations de rue qui ont marqué l’examen de la Loi et conduit à l’abandon de l’alinéa 3 de l’article 8 de ladite Loi, ainsi que la difficile maîtrise de la situation sécuritaire à l’est du pays. Tout cela a malheureusement conduit à la rupture totale du contrat de confiance entre notre peuple et le pouvoir, d’une part, et entre nos institutions et la communauté internationale, de l’autre.

A la suite de cette lettre, Joseph Kabila a entamé, la semaine dernière, des consultations avec les autorités morales de regroupements, partis et personnalités politiques membres de la Majorité présidentielle dont Olivier Kamitatu (ARC), José Endundu Bononge (PDC), Pierre Lumbi (MSR) et Charles Mwando Simba (UNAFEC)

Face à cette situation délétère ou pour le moins défavorable à l’image de notre pays, en général et à celle du pouvoir en place, en particulier, la majorité présidentielle, déchirée par ailleurs par des contradictions et dysfonctionnements internes, n’a pas été capable de réagir comme famille politique. Bien plus elle ne semble plus en mesure de faire une nouvelle offre politique crédible qui lui permette de se réconcilier avec la majorité sociologique du pays.
Dans ces conditions, il échait de se demander si les réformes politico-administratives que l’on s’apprête à mettre en œuvre en ce qui concerne l’installation précipitée des nouvelles provinces, l’organisation très controversée des élections locales et municipales ne risquent pas d’aggraver la fracture nationale déjà observée et de planter le décor d’une crise politique grave et difficilement maîtrisable dans les jours à venir (…) »

A la suite de cette lettre, Joseph Kabila a entamé, la semaine dernière, des consultations avec les autorités morales de regroupements, partis et personnalités politiques membres de la Majorité présidentielle dont Olivier Kamitatu (ARC), José Endundu Bononge (PDC), Pierre Lumbi (MSR) et Charles Mwando Simba (UNAFEC). Il convient de signaler que c'est le patriarche Antoine Gizenga, secrétaire général du Parti Lumumbiste Unifié, qui a donné le ton de la contradiction au sein de la Majorité présidentielle par sa déclaration du 28 janvier 2015.

 

Claude Kazadi Lubatshi


Retour à la liste

Tribune d'actualités