CENT TAMBOURS MILLE TROMPETTES, Premier Site Avant-Gardiste d'Informations et de Promotion du Leadership des Jeunes de l'Afrique et du Monde | CENT TAMBOURS MILLE TROMPETTES, L’Espace « Top-Médiatique » pour une Visibilité rayonnante de vos Produits, Marques, Activités, Œuvres et Services | RD Congo : l'opposant historique Etienne Tshisekedi a-t-il réalisé son rêve majeur ? | Immigration et Investissements en Afrique : les Chinois moins patrons et ouvriers à outrance pendant que les Occidentaux très largement patrons et rarement ouvriers | Kabila et Gbagbo : deux « Laurent » les plus controversés de l’histoire politique de l’Afrique noire? | MOIS DE L’HISTOIRE DES AFRO-AMÉRICAINS : MICHELLE ET BARACK OBAMA, MEILLEUR COUPLE DU QUINQUENNAT 2011-2016 | Massacre à grande échelle à Tshimbulu dans la province du Kasaï-Central en RD Congo: plus de 60 morts! | RD Congo : la MONUSCO condamne fermement les violences récurrentes dans les provinces du Kasaï | RD Congo/Bruxelles : Les familles biologique et politique d’Etienne Tshisekedi en conférence de presse ce lundi 13 février 2017 | RCA: la Minusca intervient en force contre une colonne de l'ex-mouvement rebelle « Seleka » | Gambie : départ en exil de Yahya Jammeh, après 22 ans de dictature | Par voie référendaire, les Suisses acceptent de faciliter la naturalisation des petits-enfants d’immigrés | Sondage « Élysée 2017 » : « Penelope gate » fragilise le candidat des Républicains (Droite francaise), François Fillon | Frank-Walter Steinmeier, le nouveau président allemand (poste essentiellement honorifique) | La Corée du Nord a tiré son premier missile depuis l'élection de Trump | MOIS DE L’HISTOIRE DES AFRO-AMÉRICAINS : MICHELLE ET BARACK OBAMA, MEILLEUR COUPLE DU QUINQUENNAT 2011-2016 | Parti Libéral du Canada/Québec : Cocktail de la Commission du multiculturalisme ce 17 février 2017 à la Plaza situé au 420, Sherbrooke-Ouest à Montréal Centre-ville (Métro Place des Arts) | Leadership féminin à grand impact : Mamie Selemona Lokota, plus qu’efficace et toujours en action au Québec! | Leadership féminin à grand impact : Kathia St-Victor, jeune entrepreneure, multi-visionnaire et fondatrice du Salon des Jeunes Entrepreneurs International | La 1ère édition du Programme Montréal-CAN (PROMONT-CAN/Gabon 2017) initié par « CTMT s.a.r.f. » et parrainé par l’Ambassade du Gabon au Canada, a été clôturée à l’espace Mushagalusa le 5 février 2017 sous la musique du Cameroun, Champion | Circulez plus rapidement dans les stations de Métro de Montréal et rattraper plus vite vos autobus de correspondance, en téléchargeant et utilisant l’application « GPEX-MÉTRO » de Montréal (GPEX-MÉTRO de Montréal) | FIL'ACTION, Partenaire sûr de l’entreprenariat et de la créativité africains à Montréal | NÉCROLOGIE : Décès inopiné de Maître BOKUMA ETIKE Nestor, avocat près la Cour d'Appel de Kinshasa/Gombe et Procureur général de la République honoraire. Paix éternelle à l’âme de l’Illustre disparu et condoléances à la famille éprouvée | Banque numéro UN en RD Congo, RAWBANK élue parmi les Meilleures Banques en Afrique pour l’année 2016 | Banque numéro UN en RD Congo, RAWBANK élue parmi les Meilleures Banques en Afrique pour l’année 2016 | Banque numéro UN en RD Congo, RAWBANK élue parmi les Meilleures Banques en Afrique pour l’année 2016

Grand témoignage

RD Congo: Brett Richards et le Plan de redressement de Banro face au social des populations

Twangiza, dans la province du Sud Kivu, et Namoya, dans la province du Maniema sont en pleine exploitation, tandis que Lugusha et Kamituga, dans la province du Sud Kivu, sont les deux autres sites en exploration

Société de droit canadien et en santé de croissance, Banro Corporation est une compagnie minière d’exploration et d’exploitation de l’or. Depuis 22 ans, cette entreprise opère ingénieusement  au cœur de l’Afrique centrale,  dans la partie orientale de la République démocratique du Congo (RD Congo), sur quatre principaux sites miniers dont deux en cours d’exploitation et deux autres en phase d’exploration : Twangiza, dans la province du Sud Kivu, et Namoya, dans la province du Maniema sont en pleine exploitation, tandis que Lugusha et Kamituga, dans la province du Sud Kivu, sont les deux autres sites en exploration. Au demeurant,  Banro Corporation compte 17 licences additionnelles, pour des sites non explorés et en stade d’exploration débutant ou embryonnaire.

Banro Corporation a, tour à tour, construit de nombreuses infrastructures, des routes, des barrages pour la production d’électricité et des systèmes de production d’eau

En termes de richesses naturelles, Banro Corporation dispose d’un million de grammes d’or en produit et 8 millions et demi des réserves mondiales d’or localisées en RD Congo : soit un total estimé à près de 10 millions de production mondiale d’or. En 22 ans d’existence dans ce pays, Banro Corporation a, tour à tour, construit de nombreuses infrastructures, des routes, des barrages pour la production d’électricité et des systèmes de production d’eau. En plus de cela, Banro Corporation a également formé de la main-d’œuvre pour plus d’une génération, tout en développant constamment de bonnes relations avec le gouvernement de la RD Congo, au niveau central et provincial.

Brett Richard. Un technocrate attesté, ancien vice-président de Katanga Mining et fondateur, en 2012, d’un cabinet de conseil en redressement de sociétés minières

Cependant, malgré sa longue présence en RD Congo, Banro Corporation a frôlé la faillite en début de l’année 2018.  Suite à cette basse conjoncture, depuis mai de cette même année, un nouveau président directeur général a été désigné : Brett Richard. Un technocrate attesté, ancien vice-président de Katanga Mining et fondateur, en 2012, d’un cabinet de conseil en redressement de sociétés minières. Grâce au leadership de celui-ci, un plan de redressement de Banro Corporation sur 18 mois a été initié, élaboré et est présentement en cours d’application.

Toujours sous le leadership de Brett Richards, Banro Corporation avait proposé aux potentiels investisseurs une feuille de route actualisé, afin de redonner, à court terme, une nouvelle dynamique à l’entreprise. Brett Richards et son équipe se sont fixés des buts et objectifs opérationnels à plusieurs niveaux pour revamper l’entreprise :

  • Au niveau de l’exploration—Il s'agit de poursuivre le développement dans les différents sites:
    • Kihazi au cours du premier trimestre de 2019
    • Lugushwa au cours du premier trimestre de 2020
    • Kamituga au cours du troisième trimestre de 2020
  • Au niveau de l’exploitation minière en RDC
    • Réduction des frais généraux de 20%, le tiers de réductions complétées aux 3è et 4è trimestres de 2018
  • Au niveau du bureau de Kinshasa
    • Réduction du personnel—garder le minimum avec consolidation des fonctions avec Bukavu lorsque jugé nécessaire – à compléter au 4è trimestre de 2018
  • Au bureau de Toronto
    • Fermé depuis le 4è trimestre de 2018.

Le personnel Banro Corporation du Canada (Toronto) était plus frappé par les affres du vent de la faillite que le personnel Banro de la RD Congo,  des villes de Bukavu et Kinshasa

Visiblement, du point de vue social, le personnel Banro Corporation du Canada (Toronto) était plus frappé par les affres du vent de la faillite que le personnel Banro de la RD Congo,  des villes de Bukavu et Kinsahsa.

Brett Richards rassure les investisseurs qu’à l’état actuel, il est clair que le potentiel inexploité de Banro Corporation est énorme : sur un total de 7,461 kilomètres carrés des carrés miniers dont 3,051 kilomètres carrés potentiellement exploitables et 4,410 kilomètres carrés en prospection. Mais, à ce jour, Banro Corporation n’exploite effectivement que 2,844 kilomètres carrés, soit 38% de ses réserves potentielles. En dépit de cela, Banro Corporation reste la compagnie minière dominante en Afrique.

Brett Richards est optimiste, quant à l’affluence dans un futur très proche des entreprises minières dans le pays

Tout en reconnaissant les conditions de travail difficiles dans ce coin de la RD Congo, Brett Richards est optimiste, quant à l’affluence dans un futur très proche des entreprises minières dans le pays. En effet, Banro Corporation se réjouit de l’alternance politique pacifique qui vient de s’accomplir récemment dans ce pays. Ce qui, selon Brett Richards, a permis d’éviter des risques géopolitiques majeurs que craignaient plusieurs entreprises minières à travers le monde.

Banro Corporation a connu son apogée financière en 2011 avec 1,26 milliard de $CAN du marché des capitaux

Pour rappel, entre 1996 et 2017, Banro Corporation avait pu collecter près d’un milliard de dollars canadiens dont 610 millions en capital et 340 millions en créances. Banro Corporation a connu son apogée financière en 2011 avec 1,26 milliard de $CAN du marché des capitaux,  sans compter ses stocks miniers au niveau mondial.

 

 


Retour à la liste

Tribune d'actualités