CENT TAMBOURS MILLE TROMPETTES, Premier Site Avant-Gardiste d'Informations et de Promotion du Leadership des Jeunes de l'Afrique et du Monde | CENT TAMBOURS MILLE TROMPETTES, L’Espace « Top-Médiatique » pour une Visibilité rayonnante de vos Produits, Marques, Activités, Œuvres et Services | Présidence de la RD Congo : Félix A. Tshilombo Tshisekedi a-t-il trahi le peuple congolais ou s'est lui-même livré à Joseph Kabila et associés ? | Immigration et Investissements en Afrique : les Chinois moins patrons et ouvriers à outrance pendant que les Occidentaux très largement patrons et rarement ouvriers | Kabila et Gbagbo : deux « Laurent » les plus controversés de l’histoire politique de l’Afrique noire? | SUIVEZ BIENTÔT MAX'ACHATS, LE JEU DES CONSOMMATEURS AVERTIS POUR UN DIVERTISSEMENT SAIN ET D'ÉPANOUISSEMENT EN RD CONGO ET À TRAVERS LE MONDE | Violences xénophobes en Afrique du Sud: comment sauvegarder l'image et l'esprit de ses 3 Prix Nobel de la Paix? | Élections fédérales au Canada: Justin Trudeau se réjouit de 600.000 emplois créés, du taux de chômage historiquement bas, de la meilleure qualité de vie pour les aînés | RD Congo/Bruxelles : Les familles biologique et politique d’Etienne Tshisekedi en conférence de presse ce lundi 13 février 2017 | RCA: la Minusca intervient en force contre une colonne de l'ex-mouvement rebelle « Seleka » | Gambie : départ en exil de Yahya Jammeh, après 22 ans de dictature | Par voie référendaire, les Suisses acceptent de faciliter la naturalisation des petits-enfants d’immigrés | Sondage « Élysée 2017 » : « Penelope gate » fragilise le candidat des Républicains (Droite francaise), François Fillon | Frank-Walter Steinmeier, le nouveau président allemand (poste essentiellement honorifique) | La Corée du Nord a tiré son premier missile depuis l'élection de Trump | MOIS DE L’HISTOIRE DES AFRO-AMÉRICAINS : MICHELLE ET BARACK OBAMA, MEILLEUR COUPLE DU QUINQUENNAT 2011-2016 | Parti Libéral du Canada/Québec : Cocktail de la Commission du multiculturalisme ce 17 février 2017 à la Plaza situé au 420, Sherbrooke-Ouest à Montréal Centre-ville (Métro Place des Arts) | Leadership féminin à grand impact : Mamie Selemona Lokota, plus qu’efficace et toujours en action au Québec! | Leadership féminin à grand impact : Kathia St-Victor, jeune entrepreneure, multi-visionnaire et fondatrice du Salon des Jeunes Entrepreneurs International | La 1ère édition du Programme Montréal-CAN (PROMONT-CAN/Gabon 2017) initié par « CTMT s.a.r.f. » et parrainé par l’Ambassade du Gabon au Canada, a été clôturée à l’espace Mushagalusa le 5 février 2017 sous la musique du Cameroun, Champion | Circulez plus rapidement dans les stations de Métro de Montréal et rattraper plus vite vos autobus de correspondance, en téléchargeant et utilisant l’application « GPEX-MÉTRO » de Montréal (GPEX-MÉTRO de Montréal) | FIL'ACTION, Partenaire sûr de l’entreprenariat et de la créativité africains à Montréal | NÉCROLOGIE : Décès inopiné de Maître BOKUMA ETIKE Nestor, avocat près la Cour d'Appel de Kinshasa/Gombe et Procureur général de la République honoraire. Paix éternelle à l’âme de l’Illustre disparu et condoléances à la famille éprouvée | Banque numéro UN en RD Congo, RAWBANK élue parmi les Meilleures Banques en Afrique pour l’année 2016 | Banque numéro UN en RD Congo, RAWBANK élue parmi les Meilleures Banques en Afrique pour l’année 2016 | Banque numéro UN en RD Congo, RAWBANK élue parmi les Meilleures Banques en Afrique pour l’année 2016

Grand témoignage

Scandale diplomatique : la Sadc choisit ses trois candidats favoris à l’élection présidentielle en RD Congo!

La Communauté de développement des pays de l'Afrique Australe (SADC) a cautionné la tenue des élections différées du 30 décembre 2018 et mars 2019, en choisissant également ses candidats favoris à la présidence de la RD Congo

En moins de cinq mois, la Sadc s’illustre par deux maladresses diplomatiques sur le processus électoral en République démocratique du Congo.

Tenez, à deux jours des élections du 30 décembre prochain, ce vendredi 28 décembre 2018 à Kempinski Hôtel Fleuve Congo, à Kinshasa, avec la bénédiction de la  Commission Électorale Nationale Indépendante (Céni), la délégation de la Communauté de développement des pays de l'Afrique Australe (SADC) a cautionné la tenue des élections différées du 30 décembre 2018 et mars 2019, en choisissant également ses candidats favoris à la présidence de la RD Congo, notamment les candidats des coalitions Fcc (Front Commun pour le Congo), Cach (Cap pour le changement) et Lamuka : tout un scandale diplomatique qui exige des excuses et réparations à l’égard de 18 autres candidats à la présidence de la république lésés par le traitement de faveur réservé aux candidats Emmanuel Shadary, Félix Tshisekedi et Martin Fayulu.

Cette réunion exclusive Sadc – Céni – Fcc - Cach - Lamuka oriente publiquement les intentions de vote à l’élection présidentielle au profit de trois coalitions associés aux discussions tout en réduisant drastiquement les chances des autres candidats espérant encore au mystère du secret de vote de ce 30 décembre 2018

D’une manière générale, cette réunion exclusive Sadc – Céni – Fcc - Cach - Lamuka oriente publiquement les intentions de vote à l’élection présidentielle au profit de trois coalitions associées aux discussions tout en réduisant drastiquement les chances des autres candidats espérant encore au mystère du secret de vote de ce 30 décembre 2018. Au besoin, la Céni et la Sadc devraient s’organiser pour rembourser les 100.000$US de ces candidats lésés, plus divers frais de réparation.

À cette rencontre, Vital Kamerhe et François Mwamba avaient représenté la coalition Cach dont le candidat est Félix Tshisekedi. Le candidat président Martin Fayulu et Pierre Lumbi ont été présents pour le compte de la coalition Lamuka. Le sénateur Munkeni et d’autres cadres du Fcc ont  représenté le candidat Emmanuel Shadary.

La délégation de la Céni a été composée de son président, Corneille Nangaa, son rapporteur Jean-Pierre Kalamba ainsi que de son secrétaire exécutif national, Ronsard Malonda.

La même Sadc a été au centre d’un autre scandale diplomatique le 10 août 2018 dénoncé par l’opposition congolaise : dans une correspondance adressée au président sud-africain Cyril Ramaphosa, le secrétaire général de l’Union pour la démocratie et le progrès social(Udps), Jean-Marc Kabund- a- Kabund, avait déploré l’attitude du successeur de Jacob Zuma

Il convient de rappeler que la même Sadc a été au centre d’un autre scandale diplomatique le 10 août 2018 dénoncé par l’opposition congolaise : dans une correspondance adressée au président sud-africain Cyril Ramaphosa, le secrétaire général de l’Union pour la démocratie et le progrès social(Udps), Jean-Marc Kabund- a- Kabund, avait déploré l’attitude du successeur de Jacob Zuma qui, lors de sa visite à Kinshasa en août 2018, avait imprudemment rencontré en exclusivité le candidat de la coalition Fcc, Emmanuel Shadary alors qu’il y a d’autres acteurs politiques importants dans l’opposition qui méritaient aussi cette consultation présidentielle. Pour Jean Marc Kabund-a-Kabund, le président sud-africain avait choisi son camp.

"Nous tenons à vous exprimer notre inquiétude à la suite de l'audience par vous accordée à M. Emmanuel Ramazani Shadary, un des candidats à l'élection présidentielle du 23 décembre 2018, lors de votre visite officielle dans notre pays, sans pour autant vous intéresser aux autres challengers", écrit l'Union pour la démocratie et le progrès social (Udps).

"Cet acte singulier" donne lieu à l'interprétation selon laquelle "le président sud-africain a choisi son camp et qu'il a, par la même occasion, présenté, au peuple congolais et au monde, le futur président de la République démocratique du Congo", ajoute Jean-Marc Kabund, secrétaire général de l'Udps, signataire de cette lettre datée du 15 août.

"Devant pareille interprétation aussi dangereuse pour la démocratie dans notre pays, nous tenons à élever notre protestation", avait noté Jean-Marc Kabund.

Cach devait s’abstenir à participer à cette rencontre excluant les autres candidats à la présidence

Par ailleurs, en tant que coalition électorale soutenant le président de l’Udps à la présidence de la RD Congo, Cach devait s’abstenir à participer à cette rencontre excluant les autres candidats à la présidence. C’est dommage que l’Udps signataire de la lettre de protestation contre le président Ramaphosa n’ait pas relevé cette anomalie en exigeant l’invitation de tous les candidats à la présidence de la république à ces concertations avec la Sadc et la Céni.


Retour à la liste

Tribune d'actualités