CENT TAMBOURS MILLE TROMPETTES, Premier Site Avant-Gardiste d'Informations et de Promotion du Leadership des Jeunes de l'Afrique et du Monde | CENT TAMBOURS MILLE TROMPETTES, L’Espace « Top-Médiatique » pour une Visibilité rayonnante de vos Produits, Marques, Activités, Œuvres et Services | Présidence de la RD Congo : Félix A. Tshilombo Tshisekedi a-t-il trahi le peuple congolais ou s'est lui-même livré à Joseph Kabila et associés ? | Immigration et Investissements en Afrique : les Chinois moins patrons et ouvriers à outrance pendant que les Occidentaux très largement patrons et rarement ouvriers | Kabila et Gbagbo : deux « Laurent » les plus controversés de l’histoire politique de l’Afrique noire? | SUIVEZ BIENTÔT MAX'ACHATS, LE JEU DES CONSOMMATEURS AVERTIS POUR UN DIVERTISSEMENT SAIN ET D'ÉPANOUISSEMENT EN RD CONGO ET À TRAVERS LE MONDE | Violences xénophobes en Afrique du Sud: comment sauvegarder l'image et l'esprit de ses 3 Prix Nobel de la Paix? | Élections fédérales au Canada: Justin Trudeau se réjouit de 600.000 emplois créés, du taux de chômage historiquement bas, de la meilleure qualité de vie pour les aînés | RD Congo/Bruxelles : Les familles biologique et politique d’Etienne Tshisekedi en conférence de presse ce lundi 13 février 2017 | RCA: la Minusca intervient en force contre une colonne de l'ex-mouvement rebelle « Seleka » | Gambie : départ en exil de Yahya Jammeh, après 22 ans de dictature | Par voie référendaire, les Suisses acceptent de faciliter la naturalisation des petits-enfants d’immigrés | Sondage « Élysée 2017 » : « Penelope gate » fragilise le candidat des Républicains (Droite francaise), François Fillon | Frank-Walter Steinmeier, le nouveau président allemand (poste essentiellement honorifique) | La Corée du Nord a tiré son premier missile depuis l'élection de Trump | MOIS DE L’HISTOIRE DES AFRO-AMÉRICAINS : MICHELLE ET BARACK OBAMA, MEILLEUR COUPLE DU QUINQUENNAT 2011-2016 | Parti Libéral du Canada/Québec : Cocktail de la Commission du multiculturalisme ce 17 février 2017 à la Plaza situé au 420, Sherbrooke-Ouest à Montréal Centre-ville (Métro Place des Arts) | Leadership féminin à grand impact : Mamie Selemona Lokota, plus qu’efficace et toujours en action au Québec! | Leadership féminin à grand impact : Kathia St-Victor, jeune entrepreneure, multi-visionnaire et fondatrice du Salon des Jeunes Entrepreneurs International | La 1ère édition du Programme Montréal-CAN (PROMONT-CAN/Gabon 2017) initié par « CTMT s.a.r.f. » et parrainé par l’Ambassade du Gabon au Canada, a été clôturée à l’espace Mushagalusa le 5 février 2017 sous la musique du Cameroun, Champion | Circulez plus rapidement dans les stations de Métro de Montréal et rattraper plus vite vos autobus de correspondance, en téléchargeant et utilisant l’application « GPEX-MÉTRO » de Montréal (GPEX-MÉTRO de Montréal) | FIL'ACTION, Partenaire sûr de l’entreprenariat et de la créativité africains à Montréal | NÉCROLOGIE : Décès inopiné de Maître BOKUMA ETIKE Nestor, avocat près la Cour d'Appel de Kinshasa/Gombe et Procureur général de la République honoraire. Paix éternelle à l’âme de l’Illustre disparu et condoléances à la famille éprouvée | Banque numéro UN en RD Congo, RAWBANK élue parmi les Meilleures Banques en Afrique pour l’année 2016 | Banque numéro UN en RD Congo, RAWBANK élue parmi les Meilleures Banques en Afrique pour l’année 2016 | Banque numéro UN en RD Congo, RAWBANK élue parmi les Meilleures Banques en Afrique pour l’année 2016

Grand témoignage

Joseph Kabila et ses invités de marque : les ratées protocolaires

 

..entre Joseph Kabila et ses invités de marque - dont François Hollande principalement – est apparu quelques fois, au grand jour, le désaccord : un cycle des «conseils, vœux et exigences des grands » face à l’orgueil d’une grenouille voulant se faire plus grosse que « des bœufs »

En politique, les discours, les attitudes physiques ou corporelles et les dispositions protocolaires font partie de la communication et sont aussi déterminantes en relations internationales. S’agissant des faits d’ordre protocolaire, entre Joseph Kabila et ses invités de marque - dont François Hollande principalement – ont apparu quelques fois, au grand jour, le désaccord : un cycle des «conseils, vœux et exigences des grands » face à l’orgueil d’une grenouille voulant se faire plus grosse que « des bœufs »

Tenez, arrivé à Kinshasa par l’aéroport international de N’djili, samedi 13 octobre 2012, le matin, le président français, François Hollande avait été accueilli par le premier ministre congolais Matata Mponyo. Du moins, il avait, au cours de son séjour, rencontré le président Joseph Kabila et des représentants de l’opposition, avant de quitter  Kinshasa le 14 octobre 2012.

Observation : François Hollande était arrivé à Kinshasa 1 jour après l’ouverture officielle du 14ème sommet de la Francophonie. Ce qui, pour les observateurs avertis, avait fait croire à  la persistance de la tension, des dissonances et  des divergences de vues entre les présidents François Hollande et Joseph Kabila..

Par contre, arrivé à Dakar, autour des 21 heures,  vendredi 28 novembre 2014, le même président François Hollande a été accueilli à l’aéroport Léopold Sédar Senghor par son homologue sénégalais et hôte du sommet, Macky Sall.

Observation : Francois Hollande était arrivé 1 jour avant l’ouverture officielle du 15ème sommet de la Francophonie. Ce qui atteste visiblement le règne de la détente, de l’harmonie et de la convergence de vue, des relations bilatérales au beau fixe entre la France et le Sénégal.

À Dakar, en fin de journée du samedi 29 novembre 2014, François Hollande s’était rendu au cimetière Bel-Air pour rendre hommage au premier président du Sénégal indépendant, Léopold Sédar Senghor sous la tombe où des gerbes de fleurs ont été solennellement déposées. Pendant  qu’en octobre 2012, à Kinshasa, à moins d’un kilomètre du mausolée abritant le cadavre de Laurent Désiré Kabila, François Hollande recevait tranquillement les représentants de la société civile et de l’opposition congolaises dont Étienne Tshisekedi wa Mulumba.

Tout porte à croire que le jeune président Joseph Kabila a tenté en vain d’inventer ses roues en bois de la forêt équatoriale, dans un système protocolaire international et hiérarchisé depuis des décennies

Une autre ratée d’ordre protocolaire signée Joseph Kabila date de juin 2010, en marge de la célébration des 50 ans  de l’indépendance de la RD Congo : à son arrivée à Kinshasa, par l’aéroport de N’djili, l’hôte de marque du président Joseph Kabila, Sa Majesté le Roi des Belges, Albert II, accompagné de la reine, avait été accueilli au bas de la passerelle par le premier ministre Adolphe Muzitu qui avait à ses côtés le ministre des affaires étrangères, Alexis Tambwe Mwamba, le gouverneur de la ville de Kinshasa, André Kimbuta Yango et l’ambassadeur de Belgique en RD Congo, Dominique Struye de Swielande.

Encore une ratée protocolaire : 25 ans après la visite d’un président français en RD Congo, le 26 mars 2009, c’est le même Adolphe Muzito, premier ministre, qui était chargé d’accueillir Nicolas Sarkozy à l’aéroport international de N’djili. Le dernier voyage d’un président français au XXème siècle date de 1984. François Mitterrand était accueilli avec pompe par son homologue, le maréchal Mobutu Sese Seko. Curieusement, quelques minute après son séjour à Kinshasa, le même président Nicolas Sarkozy, arrivé à Brazzaville en hélicoptère, était accueilli, par son homologue Denis Sassou Nguesso.

Tout porte à croire que le jeune président Joseph Kabila a tenté en vain d'inventer ses roues en bois de la forêt équatoriale, dans un système protocolaire international hiérarchisé depuis des décennies. La série des ratées protocolaires de Joseph Kabila pourra bientôt s’arrêter. Wait and see, disent les Anglais.


Retour à la liste

Tribune d'actualités