CENT TAMBOURS MILLE TROMPETTES, Premier Site Avant-Gardiste d'Informations et de Promotion du Leadership des Jeunes de l'Afrique et du Monde | CENT TAMBOURS MILLE TROMPETTES, L’Espace « Top-Médiatique » pour une Visibilité rayonnante de vos Produits, Marques, Activités, Œuvres et Services | RD Congo : l'opposant historique Etienne Tshisekedi a-t-il réalisé son rêve majeur ? | Immigration et Investissements en Afrique : les Chinois moins patrons et ouvriers à outrance pendant que les Occidentaux très largement patrons et rarement ouvriers | Kabila et Gbagbo : deux « Laurent » les plus controversés de l’histoire politique de l’Afrique noire? | MOIS DE L’HISTOIRE DES AFRO-AMÉRICAINS : MICHELLE ET BARACK OBAMA, MEILLEUR COUPLE DU QUINQUENNAT 2011-2016 | Massacre à grande échelle à Tshimbulu dans la province du Kasaï-Central en RD Congo: plus de 60 morts! | RD Congo : la MONUSCO condamne fermement les violences récurrentes dans les provinces du Kasaï | RD Congo/Bruxelles : Les familles biologique et politique d’Etienne Tshisekedi en conférence de presse ce lundi 13 février 2017 | RCA: la Minusca intervient en force contre une colonne de l'ex-mouvement rebelle « Seleka » | Gambie : départ en exil de Yahya Jammeh, après 22 ans de dictature | Par voie référendaire, les Suisses acceptent de faciliter la naturalisation des petits-enfants d’immigrés | Sondage « Élysée 2017 » : « Penelope gate » fragilise le candidat des Républicains (Droite francaise), François Fillon | Frank-Walter Steinmeier, le nouveau président allemand (poste essentiellement honorifique) | La Corée du Nord a tiré son premier missile depuis l'élection de Trump | MOIS DE L’HISTOIRE DES AFRO-AMÉRICAINS : MICHELLE ET BARACK OBAMA, MEILLEUR COUPLE DU QUINQUENNAT 2011-2016 | Parti Libéral du Canada/Québec : Cocktail de la Commission du multiculturalisme ce 17 février 2017 à la Plaza situé au 420, Sherbrooke-Ouest à Montréal Centre-ville (Métro Place des Arts) | Leadership féminin à grand impact : Mamie Selemona Lokota, plus qu’efficace et toujours en action au Québec! | Leadership féminin à grand impact : Kathia St-Victor, jeune entrepreneure, multi-visionnaire et fondatrice du Salon des Jeunes Entrepreneurs International | La 1ère édition du Programme Montréal-CAN (PROMONT-CAN/Gabon 2017) initié par « CTMT s.a.r.f. » et parrainé par l’Ambassade du Gabon au Canada, a été clôturée à l’espace Mushagalusa le 5 février 2017 sous la musique du Cameroun, Champion | Circulez plus rapidement dans les stations de Métro de Montréal et rattraper plus vite vos autobus de correspondance, en téléchargeant et utilisant l’application « GPEX-MÉTRO » de Montréal (GPEX-MÉTRO de Montréal) | FIL'ACTION, Partenaire sûr de l’entreprenariat et de la créativité africains à Montréal | NÉCROLOGIE : Décès inopiné de Maître BOKUMA ETIKE Nestor, avocat près la Cour d'Appel de Kinshasa/Gombe et Procureur général de la République honoraire. Paix éternelle à l’âme de l’Illustre disparu et condoléances à la famille éprouvée | Banque numéro UN en RD Congo, RAWBANK élue parmi les Meilleures Banques en Afrique pour l’année 2016 | Banque numéro UN en RD Congo, RAWBANK élue parmi les Meilleures Banques en Afrique pour l’année 2016 | Banque numéro UN en RD Congo, RAWBANK élue parmi les Meilleures Banques en Afrique pour l’année 2016

Grand témoignage

Thèse du doctorant Matata Ponyo Mapon: Toute une remise en question de l’École doctorale en RDC

Au-delà de la thèse de Matata, il sied aussi de souligner tous les griefs au centre de la thèse d’Aubin Minaku défendu à la faculté de droit de l’Université de Kinshasa

La thèse du doctorant Matata Ponyo Mapon vient de défrayer la chronique en République Démocratique du Congo (RDC) avec la démission du Professeur Mabi Mulumba en sa qualité de directeur de l’école doctorale à l’université protestante du Congo. Nous ne reviendrons pas sur les pros et cons, avancés par les uns et les autres afin de justifier les raisons ou les de-raisons. Au-delà de la thèse de Matata, il sied aussi de souligner tous les griefs au centre de la thèse d’Aubin Minaku défendu à la faculté de droit de l’Université de Kinshasa. Soulignons quelques aspects sur le plan de la forme et du fond qui pourraient donner un peu plus de crédibilité à l’école doctorale en RDC.

Sur le plan de la forme

Il est connu de tous que ces deux personnalités ont occupé ou occupent de hautes fonctions en RDC. Le doctorat est une entreprise très exigeante et toute personne avisée se poserait la question de savoir où ces deux génies politiques ont trouvé du temps pour rédiger en un temps record leurs “excellentes” thèses de doctorat? Une autre piste de réflexion serait de dire que ces deux personnes n’ont jamais rempli avec dévotion leurs hautes fonctions en apparence et étaient plutôt en train de rédiger leurs thèses de doctorat tout en occupant de très hautes fonctions. Si des personnes à temps plein passent au moins quatre ans pour rédiger une thèse de doctorat, il devient incompréhensible que de personnes si occupées (24 heures sur 7 jours) aient rédigé les thèses de doctorat qui rencontrent les exigences académiques.

Un autre fait à relever est que ces deux personnalités ont profité de leurs positions d’un point de vue politique pour acquérir les diplômes. On se souviendra de la politisation de la thèse de maîtrise de Matata Ponyo Mapon à la Faculté des sciences économiques et de gestion de l’Université de Kinshasa, où certains professeurs ont perdu leurs postes pour s’être opposés à la défense de la thèse de maîtrise ou Diplôme d’Études Approfondies (DEA). D’une manière générale, les défenses de thèse se passent sous tension, avec la présence des hommes armés.

Est-ce que les écoles doctorales en RDC veulent simplement livrer des diplômes ou travaillent-elles pour former des gens pour aider la nation

C’est seulement en RDC où les fonctions et rôles académiques cohabitant avec les autres fonctions très exigeantes du reste. Ailleurs, lorsqu’un professeur accepte de servir le pays à des postes politiques (Ministre ou membre du parlement), il doit abandonner les fonctions académiques (professeur ou chercheur) et ce, durant toute la période pour laquelle il est en fonction. En RDC, le professeur reste professeur même avec les fonctions de ministre!

Sur le plan du fond   

C’est toute l’école doctorale en RDC qui est gangrenée par ses lois et règlements truqués et tronqués. Une première question qui viendrait à tout lecteur avisé est celle de savoir comment les “doctorants” rédigent leurs thèses en l’absence des bibliothèques en plus d’un accès hyper-limité à l’internet. Est-ce que les écoles doctorales en RDC veulent simplement livrer des diplômes ou travaillent-elles pour former des gens pour aider la nation. Ne dit-on pas que des personnes mal formées sont plus dangereuses que des personnes en armes?       

Logiquement, il est impossible d’organiser des thèses de doctorat dans un pays où l’enseignement supérieur et la recherche ne bénéficient pas de subsides de l’État. Comment quelqu’un peut prétendre défendre une thèse de doctorat alors qu’il n’a pas participé à aucune conférence scientifique depuis le début de sa formation doctorale jusqu’à la fin? Comment connaîtra-t-il les enjeux liés à son domaine d’intérêt et sa spécialisation?

Il est temps d’arrêter les hémorragies en place dans les écoles doctorales car cela n’honore pas le pays

Revenons à la composition des jurys. La plupart des thèses organisées et défendues en RDC connaissent toujours des problèmes de jurys avec des raisonnements du genre: “Il ne l’aime pas, et donc on le mettra pas dans le jury”; ou sinon “ce professeur-là n’est en bons termes avec le directeur de thèse, donc il faudrait l’écarter pour éviter des surprises”; ou carrément “la composition du jury est tribalo-ethnique”. Où allons-nous avec des écoles doctorales entachées d’irrégularités dès le départ. Telles qu’organisées actuellement, les écoles doctorales seraient des écoles locales car elles ne sont pas ouvertes aux critiques de l’extérieur. Tenez, dans toutes les universités qui se respectent, il y a toujours un examinateur externe dans les jurys de thèse. L’acceptation ou le rejet de la thèse est principalement du ressort de l’examinateur externe. Si ce dernier fait des commentaires positifs sur la thèse, elle a plus de chance d’être acceptée. Sinon, elle sera rejetée. Les écoles doctorales en RDC ressemblent à des clubs d’amis ou des frères tribal-ethniques qui se réunissent pour distribuer des thèses de doctorat. Ce que Mze Laurent-Désiré Kabila avaient appelé un “conglomérat d’aventuriers”, un concept qui peut être étendu aux écoles doctorales de la RDC. On a vu ou mieux entendu des thèses de doctorat taxées de plagiat par les professeurs d’ailleurs, mais que les membres des jurys ont accepté pour défense et dont le récipiendaire auteur du plagiat fut proclamé “avec distinction”.

Il est temps d’arrêter les hémorragies en place dans les écoles doctorales car cela n’honore pas le pays. En plus du fait que ces membres du jury et ces encadreurs de thèse ne font même pas la recherche. Ils ne publient pas pour être à la hauteur de diriger un mémoire de maîtrise, et encore moins une thèse de doctorat.

 

 

 


Retour à la liste

Tribune d'actualités