CENT TAMBOURS MILLE TROMPETTES, Premier Site Avant-Gardiste d'Informations et de Promotion du Leadership des Jeunes de l'Afrique et du Monde | CENT TAMBOURS MILLE TROMPETTES, L’Espace « Top-Médiatique » pour une Visibilité rayonnante de vos Produits, Marques, Activités, Œuvres et Services | RD Congo : l'opposant historique Etienne Tshisekedi a-t-il réalisé son rêve majeur ? | Immigration et Investissements en Afrique : les Chinois moins patrons et ouvriers à outrance pendant que les Occidentaux très largement patrons et rarement ouvriers | Kabila et Gbagbo : deux « Laurent » les plus controversés de l’histoire politique de l’Afrique noire? | MOIS DE L’HISTOIRE DES AFRO-AMÉRICAINS : MICHELLE ET BARACK OBAMA, MEILLEUR COUPLE DU QUINQUENNAT 2011-2016 | Massacre à grande échelle à Tshimbulu dans la province du Kasaï-Central en RD Congo: plus de 60 morts! | RD Congo : la MONUSCO condamne fermement les violences récurrentes dans les provinces du Kasaï | RD Congo/Bruxelles : Les familles biologique et politique d’Etienne Tshisekedi en conférence de presse ce lundi 13 février 2017 | RCA: la Minusca intervient en force contre une colonne de l'ex-mouvement rebelle « Seleka » | Gambie : départ en exil de Yahya Jammeh, après 22 ans de dictature | Par voie référendaire, les Suisses acceptent de faciliter la naturalisation des petits-enfants d’immigrés | Sondage « Élysée 2017 » : « Penelope gate » fragilise le candidat des Républicains (Droite francaise), François Fillon | Frank-Walter Steinmeier, le nouveau président allemand (poste essentiellement honorifique) | La Corée du Nord a tiré son premier missile depuis l'élection de Trump | MOIS DE L’HISTOIRE DES AFRO-AMÉRICAINS : MICHELLE ET BARACK OBAMA, MEILLEUR COUPLE DU QUINQUENNAT 2011-2016 | Parti Libéral du Canada/Québec : Cocktail de la Commission du multiculturalisme ce 17 février 2017 à la Plaza situé au 420, Sherbrooke-Ouest à Montréal Centre-ville (Métro Place des Arts) | Leadership féminin à grand impact : Mamie Selemona Lokota, plus qu’efficace et toujours en action au Québec! | Leadership féminin à grand impact : Kathia St-Victor, jeune entrepreneure, multi-visionnaire et fondatrice du Salon des Jeunes Entrepreneurs International | La 1ère édition du Programme Montréal-CAN (PROMONT-CAN/Gabon 2017) initié par « CTMT s.a.r.f. » et parrainé par l’Ambassade du Gabon au Canada, a été clôturée à l’espace Mushagalusa le 5 février 2017 sous la musique du Cameroun, Champion | Circulez plus rapidement dans les stations de Métro de Montréal et rattraper plus vite vos autobus de correspondance, en téléchargeant et utilisant l’application « GPEX-MÉTRO » de Montréal (GPEX-MÉTRO de Montréal) | FIL'ACTION, Partenaire sûr de l’entreprenariat et de la créativité africains à Montréal | NÉCROLOGIE : Décès inopiné de Maître BOKUMA ETIKE Nestor, avocat près la Cour d'Appel de Kinshasa/Gombe et Procureur général de la République honoraire. Paix éternelle à l’âme de l’Illustre disparu et condoléances à la famille éprouvée | Banque numéro UN en RD Congo, RAWBANK élue parmi les Meilleures Banques en Afrique pour l’année 2016 | Banque numéro UN en RD Congo, RAWBANK élue parmi les Meilleures Banques en Afrique pour l’année 2016 | Banque numéro UN en RD Congo, RAWBANK élue parmi les Meilleures Banques en Afrique pour l’année 2016

Grand témoignage

Les 3 péchés de l’UDPS/Tshisekedi : Samy Badibanga l’homme-orchestre de la mendicité, de la corruption et de l’indiscipline

Comment l’UDPS qui a milité depuis 1982 contre la dictature, pour gagner l’élection présidentielle en 2011, devait quémander et recevoir l’aide financière du plus vieux dictateur africain au pouvoir depuis plus de 35 ans?

Samy Badibanga, donateur de l’UDPS, conseiller spécial et chargé de la campagne d’Étienne Tshisekedi en 2011 a été nommé premier ministre et chef du gouvernement par Joseph Kabila, conformément à l’accord politique conclu le 18 octobre dernier. L'heureux promu donnait l’impression de camper derrière le peuple avant le dévoilement progressif de ses ambitions politiques et ses pratiques contre-productives dans les démarches visant l’instauration d’une véritable démocratie en RD Congo.

Mendicité, corruption et détournement: voilà les trois vices qui assimileraient l’UDPS à un parti des traitres de la république. Trois révélations troublantes suscitent des interrogations et des exclamations autours des valeurs morales, de la discipline et de la loyauté dans l’accomplissement de la lutte démocratique et républicaine par l’UDPS. Primo, Comment l’UDPS qui a milité depuis 1982 contre la dictature, pour gagner l’élection présidentielle en 2011, devait quémander et recevoir l’aide financière du plus vieux dictateur africain au pouvoir depuis plus de 35 ans? Et Samy Badibanga avait été l’initiateur de la demande au nom de l’UDPS auprès du généreux dictateur…le même chef d'un État africain qui, au courant que les coffres de la Banque centrale du Congo sonnaient creux, en janvier 2001, aurait pris en charge presque totalement les frais d’organisation des obsèques du feu Laurent-Désiré Kabila! Pire, selon des sources dignes de confiance, avant d’atteindre la destination finale,  l’enveloppe remise par le dictateur parieur au cheval « Tshisekedi » aurait été dégraissée au tiers par Samy Badibanga et son complice de tous les jours Félix Tshilombo Tshisekedi.

Dans tous les cas de figure et compte tenu spécialement du résultat des rencontres secrètes de Rome, de Paris, de Bruxelles et d’Ibiza en Espagne, les cadres de l’UDPS concernés doivent restituer les passeports de service produits indûment ainsi que des sommes importantes leur remises au titre des frais de mission

Secundo, pourquoi des cadres de l’UDPS, lors des rencontres informelles et secrètes avec les émissaires de Joseph Kabila, en Italie, en France, en Belgique et en Espagne en août 2015, avaient touché des frais de mission dont des montants astronomiquement majorés n’équivalent en rien au barème fixé en RD Congo dans le cadre des missions officielles? Par ailleurs, en référence au quel texte, les cadres de l’UDPS ont eu droit au passeport de service, du moment où, selon Wikipédia, le passeport de service est un type de passeport qui peut être délivré aux ressortissants du pays émetteur qui, n'ayant pas droit au passeport diplomatique, accomplissent des missions ou sont affectés à l'étranger pour le compte du gouvernement. Pourtant, l’opinion se souviendra que jusqu’au 11 août 2015, date de la première rencontre entre l’UDPS et les émissaires du massacreur des Congolais à Rome, Etienne Tshisekedi produisait toujours des documents sous le titre de président élu de la RD Congo. Par conséquent, les cadres de l’UDPS ne pouvaient pas sous aucun prétexte être et/ou se mettre au service du gouvernement d’un président ignoré par Etienne Tshisekedi. Il est donc clairement établi que les membres de l’UDPS n’avaient ni droit au passeport de service encore moins à des frais de mission qui devait émarger d’une rubrique budgétaire bien indiquée. Dans tous les cas de figure et compte tenu spécialement du résultat des rencontres secrètes de Rome, de Paris, de Bruxelles et d’Ibiza en Espagne, les cadres de l’UDPS concernés doivent restituer les passeports de service produits indûment ainsi que des sommes importantes leur remises au titre des frais de mission. L’opinion nationale avait, en son temps déploré la corruption et des séjours touristiques en faveur des cadres de l’UDPS et des émissaires de Joseph Kabila.

Qu’est ce qui explique le lien aussi consolidé entre Félix Tshisekedi et Papy Nyango, d’un côté, et la complaisance et la faiblesse du secrétaire national de l’UDPS chargé des relations extérieures vis-à vis de Samy Badibanga, instigateur de l’indiscipline qui lui valut, bien au contraire, les fonctions du président du groupe parlementaire UDPS et alliés, de l'autre côté? 

Tercio, pour quel motif valable tous les récalcitrants au mot d’ordre d’Étienne Tshisekedi interdisant la participation aux institutions issues des élections du 28 novembre 2011 ont été récupérés ou tolérés au sein de l’UDPS dont Samy Badibanga, Papy Nyango, Serge Mayemba et autres. Qu’est ce qui explique le lien aussi consolidé entre Félix Tshisekedi et Papy Nyango, d’un côté, et la complaisance et la faiblesse du secrétaire national de l’UDPS chargé des relations extérieures vis-à vis de Samy Badibanga, instigateur de l’indiscipline qui lui valut, bien au contraire, les fonctions du président du groupe parlementaire UDPS et alliés, de l'autre côté? Tout se résume mieux par l'adage: "les loups ne se mangent pas entre eux" 

Voilà des faits et interrogations troublants qui illustrent l’affairisme, l’égoïsme, la mendicité, la corruption et l’indiscipline au cœur de l’UDPS dont le cheville-ouvrière est bel et bien Samy Badibanga qui, durant toute la durée de ses fonctions parlementaires, a paradoxalement bénéficié du soutien de Félix Tshilombo Tshisekedi. Pourtant, Samy Badibanga a été parmi les 42 députés radiés (théoriquement) de l’UDPS en février 2012 pour comportement déloyal et rebelle à l’égard d’Étienne Tshisekedi.

Samy Badibanga, Félix Tshisekedi, autres membres de l’UDPS et du Rassemblement doivent savoir que Maximilien de Robespierre  a été condamné sans procès et guillotiné publiquement en 1794

Bref, aujourd’hui nommé premier ministre et chef du gouvernement par Joseph Kabila dont le mandat prend fin le 19 décembre prochain à minuit, soit dans 29 jours mathématiques, Samy Badibanga  a été effectivement un ver dans le fruit qui nourrissait l’espoir de tout un peuple, l’UDPS. Par ailleurs, fin 2015, à l’Assemblée nationale, avec deux autres députés, le nouveau premier ministre a été rendu coupable de « faux et usage de faux » sur la signature d’un député national devant compter afin de faire tomber le bureau de l’Assemblée nationale présidé pas Aubin Minaku. Samy Badibanga et ses complices avaient frôlé la levée de leurs immunités parlementaires sollicitée par le parquet général de la république.

Samy Badibanga, Félix Tshisekedi, autres membres de l’UDPS et du Rassemblement doivent savoir que Maximilien de Robespierre  a été condamné sans procès et guillotiné publiquement en 1794. Pourtant, cet illustre avocat et homme politique français a été une des principales figures de la  Révolution française. Élu député du Tiers état aux États généraux de 1789, il devint l'une des principales figures des « démocrates » à l'Assemblée constituante.  Son intransigeance lui valut le surnom « l'Incorruptible ». Comme Samy Badibanga - dont les interventions à l’Assemblée nationale de la RD Congo ont été remarquables -, Maximilien Robespierre demeure aussi l'un des personnages les plus controversés des années de la Révolution française. 

Le pouvoir est mielleux mais la fin est souvent tragique pour ceux qui s’adonnent à rouler dans la farine tout un peuple. À bon entendeur, salut!

 

 


Retour à la liste

Tribune d'actualités