CENT TAMBOURS MILLE TROMPETTES, Premier Site Avant-Gardiste d'Informations et de Promotion du Leadership des Jeunes de l'Afrique et du Monde | CENT TAMBOURS MILLE TROMPETTES, L’Espace « Top-Médiatique » pour une Visibilité rayonnante de vos Produits, Marques, Activités, Œuvres et Services | RD Congo : l'opposant historique Etienne Tshisekedi a-t-il réalisé son rêve majeur ? | Immigration et Investissements en Afrique : les Chinois moins patrons et ouvriers à outrance pendant que les Occidentaux très largement patrons et rarement ouvriers | Kabila et Gbagbo : deux « Laurent » les plus controversés de l’histoire politique de l’Afrique noire? | MOIS DE L’HISTOIRE DES AFRO-AMÉRICAINS : MICHELLE ET BARACK OBAMA, MEILLEUR COUPLE DU QUINQUENNAT 2011-2016 | Massacre à grande échelle à Tshimbulu dans la province du Kasaï-Central en RD Congo: plus de 60 morts! | RD Congo : la MONUSCO condamne fermement les violences récurrentes dans les provinces du Kasaï | RD Congo/Bruxelles : Les familles biologique et politique d’Etienne Tshisekedi en conférence de presse ce lundi 13 février 2017 | RCA: la Minusca intervient en force contre une colonne de l'ex-mouvement rebelle « Seleka » | Gambie : départ en exil de Yahya Jammeh, après 22 ans de dictature | Par voie référendaire, les Suisses acceptent de faciliter la naturalisation des petits-enfants d’immigrés | Sondage « Élysée 2017 » : « Penelope gate » fragilise le candidat des Républicains (Droite francaise), François Fillon | Frank-Walter Steinmeier, le nouveau président allemand (poste essentiellement honorifique) | La Corée du Nord a tiré son premier missile depuis l'élection de Trump | MOIS DE L’HISTOIRE DES AFRO-AMÉRICAINS : MICHELLE ET BARACK OBAMA, MEILLEUR COUPLE DU QUINQUENNAT 2011-2016 | Parti Libéral du Canada/Québec : Cocktail de la Commission du multiculturalisme ce 17 février 2017 à la Plaza situé au 420, Sherbrooke-Ouest à Montréal Centre-ville (Métro Place des Arts) | Leadership féminin à grand impact : Mamie Selemona Lokota, plus qu’efficace et toujours en action au Québec! | Leadership féminin à grand impact : Kathia St-Victor, jeune entrepreneure, multi-visionnaire et fondatrice du Salon des Jeunes Entrepreneurs International | La 1ère édition du Programme Montréal-CAN (PROMONT-CAN/Gabon 2017) initié par « CTMT s.a.r.f. » et parrainé par l’Ambassade du Gabon au Canada, a été clôturée à l’espace Mushagalusa le 5 février 2017 sous la musique du Cameroun, Champion | Circulez plus rapidement dans les stations de Métro de Montréal et rattraper plus vite vos autobus de correspondance, en téléchargeant et utilisant l’application « GPEX-MÉTRO » de Montréal (GPEX-MÉTRO de Montréal) | FIL'ACTION, Partenaire sûr de l’entreprenariat et de la créativité africains à Montréal | NÉCROLOGIE : Décès inopiné de Maître BOKUMA ETIKE Nestor, avocat près la Cour d'Appel de Kinshasa/Gombe et Procureur général de la République honoraire. Paix éternelle à l’âme de l’Illustre disparu et condoléances à la famille éprouvée | Banque numéro UN en RD Congo, RAWBANK élue parmi les Meilleures Banques en Afrique pour l’année 2016 | Banque numéro UN en RD Congo, RAWBANK élue parmi les Meilleures Banques en Afrique pour l’année 2016 | Banque numéro UN en RD Congo, RAWBANK élue parmi les Meilleures Banques en Afrique pour l’année 2016

Grand témoignage

L’incorruptible et l’immaculé Angelo Houssou : pour un Bénin davantage à la portée de son peuple et plus proche du monde libre!

Thomas Boni Yayi ne briguera pas un troisième mandat à la présidence : l'article 42 de la constitution béninoise fixant le nombre de mandats présidentiels à deux est non révisable

En dépit de toutes les manœuvres dilatoires  et les prestidigitations orchestrées durant des mois par ses partisans et proches collaborateurs, Thomas Boni Yayi (TBY) ne briguera pas un troisième mandat à la présidence : l'article 42 de la constitution béninoise fixant le nombre de mandats présidentiels à deux est non révisable. En juin dernier, en visite à l’Élysée en France, TBY avait déclaré à la presse son souhait de ne pas briguer un troisième mandat en ces termes imagés : « Mon nom ne figurera plus jamais dans aucun bulletin », avant d’ajouter : « Je veillerai en tant que garant du fonctionnement des institutions à ce que les (prochaines) élections se déroulent dans de bonnes conditions, dans la transparence, pour que le peuple béninois puisse élire un nouveau président ». Cependant, il soutenait vouloir amender la constitution pour y inscrire notamment l’imprescriptibilité des crimes économiques.

En principe, c’est en avril 2016 que Thomas Bonny Yayi devra quitter la présidence béninoise au terme de deux mandats successifs de 2006 à 2016. Il est ainsi appelé à céder avec honneur et dignité son somptueux fauteuil à un autre personnage, 10 ans après une gestion voulue, au départ,  tranquille et ordonnée des ressources humaines ponctuée par une série de réformes bien proportionnelles aux multiples attentes politiques, socioéconomiques et culturelles de Béninoises et Béninois. Cependant, selon les observateurs avertis, le mariage n’ a pas été parfait entre TBY et son programme de gestion, d’une part, et le peuple béninois, d’autre part : les ratées  qui ont jalonnés toutes les étapes de la récente campagne cotonnière en est une illustration éloquente. Une chose est vraie, de la manière dont qu’il quittera le pouvoir  dépendra l’état de son rapport avec le peuple béninois, une fois faits ses adieux.

Parmi les potentiels successeurs du président Thomas Boni Yayi  figure l’incorruptible et l’immaculé juge Angelo Houssou, bête noire du parti présidentiel actuel,  le FCBE (Forces Cauri pour un Bénin émergent)

À la succession de TBY au Palais de la Marina, des dizaines de candidats se sont déjà annoncés, au fur et à mesure que l’échéance approche. Sur la liste des candidats successeurs à TBY, sont inscrits les noms  des candidats malheureux à la précédente élection présidentielle et de nouvelles figures de la vie politique du Bénin. En effet, des rencontres, meetings et tournées politiques dans les villes et campagnes ponctuent de plus en plus le quotidien des Béninoises et Béninois. Lentement mais sûrement, le Bénin avance vers l’élection présidentielle de mars 2016.

Parmi les potentiels successeurs du président TBY figure l’incorruptible et l’immaculé juge Angelo Houssou, bête noire du parti présidentiel actuel,  le FCBE (Forces Cauri pour un Bénin émergent) qui a remporté les législatives de mars denier, mais sans la majorité absolue, et l'opposant Adrien Houngbedji a été récemment élu président de l'Assemblée nationale.

Qui est le juge Angelo Houssou qui ambitionne de briguer la magistrature suprême au Benin en mars 2015?

Né d’une famille modeste et très intègre, AH est un citoyen du monde par les valeurs cardinales et universelles qu’il incarne et témoigne en toute circonstance;  africain par sa race, ses origines et son environnement de conditionnement qu’il sait infailliblement protéger; mais béninois par l’agilité de son esprit,  ses ambitions, ses rêves, ses actions,  son sens créatif et son engagement sociopolitique lui permettant d’être à la fois un secours d’extrême proximité… un complice averti de son propre destin et celui de tout un peuple. Marié et père de cinq enfant, AH est un fervent protestant méthodiste.

Il ne fait aucun doute que ce jeune globe-trotter ne sera jamais entraîné dans l’obscurantisme du pouvoir, si jamais il croise et découvre, un jour d’avril 2016, sur son chemin les avantages et les faveurs des fonctions présidentielles au Palais de la Marina

En globe-trotter averti, AH a visité le monde sans discriminations et sans complexe, du Sud au Nord, de l’Est à l’Ouest, sans manquer d’arpenter les rues des Bas-Fonds du monde, de l’Afrique et du Bénin.

À en croire la vivacité de son regard, ses prestations en tant que juge, ses innombrables déclarations et interventions face aux guerres, maladies, catastrophes naturelles, famine qui ruinent et avilissent des populations, des femmes et des enfants en Afrique et au Bénin, il y a lieu de croire qu’il est un humaniste pratiquant de premier rang. Il ne fait aucun doute que ce jeune globe-trotter ne sera jamais entraîné dans l’obscurantisme du pouvoir, si jamais il croise et découvre, un jour d’avril 2016, sur son chemin les avantages et les faveurs des fonctions présidentielles au Palais de la Marina. Fort de son caractère intègre, solidaire et de discipline de bons sentiment, Il en fera certainement bon usage et saura en tout temps bien distinguer, interpréter et dénoncer, à travers le monde, en Afrique et au Bénin natal, les symboles, les caractéristiques et les traits notables de la pauvreté et de  la misère : deux grandes conséquences de l’égoïsme humain qu’il s’engage à combattre et dont il contribue à son éradication au moyen de la justice, à chaque occasion de sa vie.

Les Béninoises et Béninois auraient certainement hâte d’entendre et adopter le son de cloche d’Angelo Houssou, quant à l’obligation morale et politique du Bénin à demeurer un des modèles de la croissance économique  en Afrique, conformément aux cinq objectifs-clé de l’Accord de Cotonou

À l’exemple du Sénégal, du Niger et du Nigeria, le Bénin est classé aujourd’hui parmi les modèles de la démocratie émergente et de bonne gouvernance en Afrique. Il est d’ailleurs le premier pays de l’Afrique noire à organiser la conférence nationale souveraine en 1990. Mais beaucoup de choses restent à faire pour l’aboutissement heureux du processus de démocratisation du Bénin et le développement socioéconomique des Béninois. À ce titre, AH semble être l’homme de la situation pour un Bénin davantage moderne, numérique, prospère et le peuple béninois fier de ses élites et digne de son histoire.

Pour ce faire, après son retour triomphal de l’exil de plus d’une année aux États-Unis d’Amérique à la suite de ses déboires avec le régime de TBY à cause de sa nature incorruptible, AH multiplie, depuis des mois, des contacts de proximité à travers le Bénin et consulte, en milieux ruraux et urbains, hommes, femmes, jeunes et vieux en manque d’une démocratie et d’un développement socioéconomique à la mesure de leur histoire, leur prestige international, leurs talents, leur volonté, leur production, leurs richesses culturelles et linguistiques et leurs potentialités naturelles.

En définitive, face à AH se dresse le défi de la consolidation du processus de démocratisation datant de 25 ans et celui de l’instauration d’une gouvernance économique à visage humain. Il devra pouvoir faire participer le Bénin à la renaissance politique et économique de l’Afrique ainsi qu’à une large ouverture au monde, à la communauté internationale. En mise en œuvre depuis 15 ans, l’Accord de Cotonou se révèle aussi un défi de prestige au plan international pour le Bénin, témoin privilégié de l’accomplissement de la coopération multisectorielle entre l’Union européenne et les pays d’Afrique, Caraïbes et Pacifique (ACP). Du fait que la ville de Cotonou constitue particulièrement le siège du baromètre de la coopération économique entre l’Europe et l’Afrique, les Béninoises et Béninois auraient certainement hâte d’entendre et adopter le son de cloche d’AH, quant à l’obligation morale et politique du Bénin à demeurer un des modèles de la croissance économique  en Afrique, conformément aux cinq objectifs-clé de l’Accord de Cotonou dont l’échéance est fixée à 2020. Quels autres mission ou rôle ferait-il attribuer au Bénin, dans cinq ans, à l’expiration de cet Accord ? Wait and see…

Angelo Houssou passe exceptionnellement pour le candidat de rêve de la jeunesse à la présidence de la République

À la lumière de ses multiples et fructueux contacts avec toutes les couches de la société béninoise, AH passe exceptionnellement pour le candidat de rêve de la jeunesse à la présidence de la République. Prochainement, « Cent Tambours Mille Trompettes » entretiendra avec le juge AH sur les couleurs politiques de sa candidature à l’élection présidentielle, son projet de société, sa vision sur la sécurité internationale et les relations ou la coopération entre le Bénin et les Nations Unies, l’Afrique, l’Europe, l’Amérique, l’Asie et l’Océanie et les autres organisations internationales.

Claude Kazadi Lubatshi

 

 


Retour à la liste

Tribune d'actualités